Publicité

17 avril 2020 - 16:10

PANDÉMIE- COVID-19

« Nous avons besoin de bras dans les champs du Québec pour soutenir les producteurs », André Lamontagne

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Qualifiant l’approvisionnement alimentaire de « crucial » en ce temps de crise, les ministres André Lamontagne et Jean Boulet ont annoncé de nouvelles mesures pour attirer de la main-d’oeuvre locale dans les champs ce printemps et cet été. Celles-ci nécessiteront des investissements de 45M$. 

« Nous espérons avec ces incitatifs attirer au moins 8500 travailleurs dès maintenant. Nous mettons en place ce programme, car plusieurs travailleurs saisonniers attendus ici au cours des prochains mois pourraient ne pas venir et décider de rester chez eux en raison du contexte actuel », a précisé le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne. 

Primes pour les intéressés 

Le duo précise mettre de l’avant ce programme de soutien financier à cette période, car le temps des récoltes approche pour les producteurs. « Il faut préparer les champs et c’est un travail qui s’étale sur plusieurs semaines. L’aide est requise dès maintenant et les intéressés peuvent signifier leur intérêt via le site web emploiagricole.com. On a besoin de gens pour récolter des fruits et légumes entre autres et accomplir plusieurs autres tâches », a-t-il ajouté. 

Pour ceux qui n’ont pas Internet, il est aussi possible de s’inscrire via les Centres agricoles d’emploi. D’ailleurs, une somme de 200 000$ sera investie dans la formation de personnel au sein de ces ressources afin de pallier à l’importante demande causée par cette initiative gouvernementale. 

Les gens intéressés qui soumettront leur candidature pourront bénéficier d’une prime salariale de 100$ pour accomplir 25 heures de travail du 15 avril au 31 octobre prochain, soit pendant 34 semaines. « Cet appel s’adresse aux gens qui sont en arrêt de travail à cause de la COVID-19 ou aux étudiants qui se cherchent un emploi d’été », a aussi imagé le ministre du Travail, Jean Boulet. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.