Publicité
25 septembre 2019 - 10:00

Grève mondiale

Un appel pour la justice sociale et climatique lancé à l'UQTR

Par Salle des nouvelles

Le collectif La planète s'invite à l'université, l’Association générale des étudiants de l'Université du Québec à Trois-Rivières, ainsi que la Coalition des forces sociales de la Mauricie et du Centre-Du-Québec ont convié la presse hier afin de lancer un appel à s’engager dans le mouvement pour la justice climatique et sociale.

C'est un événement prévu aux quatre coins de la planète, une grève mondiale pour lutter contre le réchauffement climatique, ce vendredi 27 septembre. Il se déclinera à Trois-Rivières en un rassemblement à compter de 12 h à la place Gilles-Boulet.

L'Université du Québec de Trois-Rivières (UQTR) suspendra donc ses activités de 12 h à 15 h. Les personnes rassemblées prendront ensuite la rue pour se rendre au parc Champlain afin d’interpeller à nouveau l’ensemble de la société sur l’urgence d’agir en visant les causes profondes des enjeux environnementaux.

Les citoyens de Trois-Rivières appelés par les étudiants à rejoindre le mouvement

L'étudiante et militante Camille Buisson a souhaité rappeler que les changements sont possibles :

« La science nous dit une chose très importante : il est possible de changer le cours des choses. Toutefois, pour réussir à limiter les conséquences, nous devons changer de cap ».

Concrètement, que signifie changer de cap? Sa réponse a fusé :

« La recherche du profit ne doit plus compromettre la survie et nous exigeons des mesures structurantes dans la lutte aux changements climatiques. »

Xavier St-Pierre, également militant de La planète s’invite à l’université, a convié les citoyens et citoyennes de la Mauricie à s’unir :

« Nous vous invitons à vous joindre à ce front commun du mouvement étudiant, des milieux communautaires et syndicaux ainsi que des groupes environnementaux et à manifester avec nous votre désir d’entreprendre un réel projet de société en refusant ensemble l’inaction climatique ».

Voici le Facebook de l'événement pour plus d'informations.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.