Publicité
4 août 2019 - 08:00

Retour des vacances de la construction

La vigilance s’impose sur les chantiers

Par Salle des nouvelles

Maintenant que les vacances de la construction sont terminées, des milliers de travailleurs retournent sur les chantiers. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) tient à rappeler l’importance de prendre tous les moyens pour prévenir les accidents du travail, notamment lors de travaux sur une installation électrique et lors de travaux par temps très chaud.

Du 19 août au 8 septembre, la CNESST diffusera un message dans les principales stations de radio de la province pour rappeler qu’il est essentiel de couper le courant et de cadenasser avant d’entreprendre des travaux sur une installation électrique. Chaque année au Québec, des travailleurs se blessent ou meurent en exécutant de tels travaux sans contrôle des énergies. Ces 5 dernières années, la CNESST a déploré 901 lésions et 15 décès résultant d’un contact avec le courant électrique.

Travail à la chaleur… Attention!

La CNESST rappelle aussi d’être particulièrement prudent lors des prochaines journées chaudes. Pour éviter un coup de chaleur, les travailleurs ont besoin de s’acclimater aux températures élevées. Assurez-vous d’avoir un plan d’action pour les journées chaudes et, le moment venu, d’adapter les tâches et les mesures de prévention en fonction de la situation. Assurez-vous également que les travailleurs savent reconnaître les signes et les symptômes du coup de chaleur, et qu’ils connaissent les premiers soins à donner en cas d’urgence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.