Publicité
10 mai 2019 - 13:25 | Mis à jour : 17:04

Voici quelques consignes de sécurité utiles si vous décidez de nettoyer votre terrain

Brûlages printaniers : la population est invitée à faire preuve de prudence

Pendant les belles journées du printemps, vous déciderez peut-être de nettoyer votre terrain en brûlant des branches ou des feuilles tombées au sol. C'est pourquoi il faut faire preuve de prudence en regard avec les brûlages printaniers. Pour ce faire, quelques consignes de sécurité sont à respecter.

• Vous devez en tout temps vous procurer un permis de brûlage auprès de votre municipalité. Vous saurez alors si vous êtes autorisés à effectuer votre brûlage et serez informés des normes à respecter selon le règlement municipal.

• N’utilisez jamais d’accélérant (essence, huile, etc.) pour allumer ou entretenir le feu.

• Assurez-vous qu’un adulte responsable est toujours présent pour surveiller le feu. Vous devez avoir à portée de main les outils pour éteindre l’incendie.

• Consultez l’indice-o-mètre de la SOPFEU pour connaître les dangers d’incendie en forêt, qui sont particulièrement élevés au printemps. L’indice-o-mètre est disponible au www.sopfeu.qc.ca.

• Choisissez un endroit dégagé, situé loin de la forêt, des bâtiments, des réservoirs de matières dangereuses et des matières combustibles en général. Référez-vous aux règlements municipaux.

• Vérifiez la vitesse et la direction du vent avant d’allumer le feu. Un vent trop important peut rapidement vous faire perdre le contrôle de l’incendie et le propager aux bâtiments environnants ou à la forêt.

• Éteignez le feu complètement avant de quitter les lieux. Ajouter beaucoup d’eau et brasser les cendres afin de faire pénétrer l’eau efficacement.

• Si vous perdez le contrôle de votre brûlage, contactez rapidement les pompiers en composant le 911.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.