Publicité
7 mars 2019 - 15:15 | Mis à jour : 15:25

Le 28 avril prochain

La Course du printemps est de retour pour une 34e édition

Le club de plein air La Cordelle du Cégep de Trois-Rivières invite la population à la 34e édition de la Course du printemps qui se tiendra le dimanche 28 avril 2019.

Encore cette année, des parcours de 10 km, 5 km et 3 km sont offerts. Il y aura aussi les parcours de 500 m et de 1 km pour les tout petits qui ne seront pas chronométrés. Chaque enfant recevra une médaille pour son exploit ! De plus, il est toujours possible de vous inscrire en famille (2 adultes et 2 enfants) pour profiter d’un prix réduit.

Nouveauté : défi des écoles

Les organisateurs mettent au défi les écoles primaires et secondaires de remporter la coupe des petits et des grands coureurs. L’école primaire et l’école secondaire qui seront les plus représentées à la Course du printemps remporteront la coupe pour leur école.

Inscription
Inscrivez-vous avant le 15 mars pour profiter des tarifs réduits. La date limite d’inscription est le mardi 23 avril à 22 h.

Vous pouvez vous inscrire en ligne et obtenir les tracés des parcours en vous rendant sur le site Web de la Course du printemps (cegeptr.qc.ca/courseduprintemps).

Mentionnons qu’en raison de la popularité de l’évènement, les organisateurs ont dû limiter le nombre d’inscriptions à 1 200.

À propos de la Course du printemps

La Course du printemps se tient depuis plus de 30 ans au Cégep de Trois-Rivières. Organisées en collaboration avec le Club Milpat, les courses sont sanctionnées par la Fédération québécoise d’athlétisme. Malgré ce caractère officiel, l’activité demeure un évènement familial afin de permettre aux gens de toutes conditions physiques d’y participer. De l’animation et des collations sont offertes aux participants et une cinquantaine de bénévoles assurent la sécurité du parcours.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.