Publicité
4 mars 2019 - 11:53 | Mis à jour : 12:04

Récipiendaire de deux Prix canadiens Fairtrade

Trois-Rivières, ville équitable de l’année!

Le Comité de Solidarité/Trois-Rivières est fier d’annoncer que le projet Trois-Rivières, ville équitable s’est vu recevoir deux prix sur quatorze lors de la remise des Prix canadiens Fairtrade au Congrès national du commerce équitable, les 1er et 2 mars derniers.

 

En effet, la ville de Trois-Rivières s’est démarquée au niveau national en tant que Ville équitable de l'année, grâce à l’implication d’un Comité directeur rassemblant une foule d’acteurs et actrices engagé- e-s. C’est grâce à la capacité de mobilisation, de la présence sur les réseaux sociaux ainsi que la portée des actions d’éducation que le Comité de Solidarité/Trois-Rivières a reçu cette reconnaissance.

 

Puis, la Vente trottoir (édition 2018) a reçu le prix de l'Événement équitable de l'année, notamment pour l’originalité de l’événement ainsi que pour l’implication d’une vingtaine de commerces trifluviens ayant à cœur une consommation plus responsable. C'est un grand privilège d'accepter ces prix qui soulignent la consécration d'une démarche de mobilisation citoyenne dans sa plus pure expression.

 

Une petite délégation du Comité jeunesse s’est rendu à Ottawa pour la remise des Prix canadiens Fairtrade afin d’accepter cette reconnaissance nationale. Ce fut l’occasion pour les jeunes militantes de rencontrer les leaders du commerce équitable au Canada puis, du même coup, de s’investir dans leur communauté et de participer à l'effort collectif pour l'amélioration des conditions de vie de millions de producteurs.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.