Publicité
1 mars 2019 - 15:00

Entretien des sentiers de motoneige et de VTT

Près de 578 200 $ d'aide financière à différents clubs de motoneige de la Mauricie

M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, a procédé aujourd’hui, au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, à l’annonce d’une aide financière de 578 179 $ à 9 clubs de motoneige et de VTT de la région de la Mauricie afin de les soutenir dans leurs efforts pour assurer une pratique sécuritaire de ces loisirs.

L’aide financière permettra aux clubs d’entretenir de manière sécuritaire l’ensemble des sentiers sous leur responsabilité et ce, dans le respect de l’environnement.

Citations :

« Les sentiers de VTT et de motoneige qui sillonnent tout le Québec sont un moteur de développement économique incontournable pour plusieurs régions. Ils sont entretenus et surveillés par des bénévoles exceptionnels qui travaillent sans relâche à la sécurité des adeptes et à la pérennité de cette industrie qu’ils ont à cœur. Je les remercie de cet engagement sans borne et je me réjouis de pouvoir les soutenir dans leur travail. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

 

« Des sentiers sécuritaires et de qualité, voilà ce qui nous permet de rendre la pratique du VTT et de la motoneige attrayante dans notre région et de faire en sorte de demeurer une destination touristique incontournable pour les adeptes. L’aide financière annoncée aujourd’hui est un levier sans pareil pour y arriver. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

 

Faits saillants :

• L’aide financière versée aux 5 clubs de motoneigistes de la région par l’entremise du volet Entretien des sentiers du Programme d’aide financière aux clubs de motoneigistes du Québec est répartie de la façon suivante :

 

• L’aide financière versée aux 4 clubs quads de la région par l’entremise du volet Entretien des sentiers du Programme d’aide financière aux véhicules tout-terrain du Québec est répartie de la façon suivante :

 

• Rappelons que les montants accordés par l’entremise des programmes d'aide financière aux clubs de véhicules hors route (VHR) sont répartis selon deux volets :

    - le volet Entretien des sentiers, qui vise l’entretien sécuritaire des sentiers reconnus par la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) ou la Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ), y compris l’achat d’équipement;

   - le volet Sécurité et environnement, qui a pour but notamment de favoriser une signalisation adéquate des sentiers agréés par la FCMQ ou la FQCQ et d’améliorer la sécurité dans la pratique de ces loisirs. Les montants accordés sont remis directement aux fédérations.

 

• L’aide financière totale accordée à la FQCQ et à ses clubs affiliés par l’entremise des deux volets du Programme d'aide financière aux véhicules tout-terrain du Québec est de 5 958 455 $ pour l’année financière 2018-2019.

• L’aide financière totale accordée à la FCMQ et à ses clubs affiliés par l’entremise des deux volets du Programme d'aide financière aux clubs de motoneigistes du Québec est de 6 984 300 $ pour l’année financière 2018-2019.

• Ces programmes d’aide financière aux clubs de VHR sont en vigueur jusqu’au 31 mars 2019.

• Ils sont financés par une contribution sur l’immatriculation de chaque VHR. Les sommes sont alors transférées au Fonds des réseaux de transport terrestre (FORT).

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.