Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 juillet 2018 - 06:00

La Gamba : Une nouvelle halte gastronomique au centre-ville

Par Salle des nouvelles

Trois-Rivières Centre est fière de souligner l’ouverture de la Halte La Gamba. Située au Parc portuaire, dans les locaux anciennement occupés par la Gelateria Minerva, La Gamba offre des repas de fruits de mer digne des meilleurs « sea shack » de l’Atlantique.

La halte est la propriété de monsieur Daniel Yves Durand, bien connu au centre-ville pour y opérer le Poivre Noir.

« Fort du succès vécu à Pointe-du-Lac l’an dernier, j’ai pu constater l’importante demande de ce type de restauration. Donc, nous avons saisi l’opportunité d’importer notre concept au centre-ville. De plus, la Terrasse Turcotte est un endroit magnifique qui a intérêt à être mis davantage en valeur. Pour nous, il s’agit d’un investissement d’environ 40 000 $» rapporte Monsieur Durand.

La nouvelle entreprise a pu profiter d’un appui financier de 13 000 $ de Trois-Rivières Centre par l’entremise de son Fonds de soutien aux initiatives commerciales.

« Pour nous, le centre-ville est un pôle commercial distinctif qui est caractérisé par la présence de commerces de destination offrant une expérience unique aux consommateurs. C’est exactement ce que la Gamba propose. Nous sommes convaincus que ce nouvel établissement participera à l’augmentation de l’attractivité du centre-ville auprès de la population » soutien Patrick Dupuis, président du conseil d’administration.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.