Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2018 - 15:00

L’UQTR lance le projet Jeunesse malgache compétente au travail

Par Salle des nouvelles

L' Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) sera maître d’œuvre d’un projet de 7,5 millions de dollars, annoncé lors du dernier Sommet de la Francophonie par la ministre du Développement international et de la Francophonie du Canada, l’honorable Marie-Claude Bibeau. Le projet Jeunesse malgache compétente au travail (JMCT) vise à renforcer l’éducation et la formation professionnelle, technique et universitaire dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration ainsi que de l’entrepreneuriat auprès de 10 institutions et touchera directement plus de 2 500 jeunes filles et garçons de Madagascar.

L’UQTR réalisera ce projet en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministère de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Madagascar ainsi qu’avec l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo qui fédère neuf établissements de formation professionnelle, technique et universitaire et neuf organisations du secteur privé et de la société civile.

« Nous appuyons des projets de développement à long terme pour Madagascar, car l’avenir du pays passe par la pleine participation des jeunes et des femmes. Notre soutien à la formation et à l’éducation contribuera à réunir les conditions favorables à leur succès. De plus, des fonds accordés visent à aider quelque 850 000 personnes qui sont touchées par les effets de la sécheresse occasionnée par El Niño » affirme Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie.

Afin de mener à bien le projet, l’UQTR s’associe à l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) avec laquelle elle vient tout juste de parapher, ce 13 juin, une entente spécifique au projet JMCT dans le cadre du Forum économique internationale des Amériques – Conférence de Montréal.

Fort de son expertise développée au sein de la Francophonie universitaire, l’AUF participera à la fois au financement du projet et offrira un appui direct aux partenaires malgaches afin d’assurer la saine gestion du projet. Une contribution qui s’élèvera à 700 000$ de 2018 à 2023.

« Le Canada a pour priorité de donner aux femmes et aux filles les outils nécessaires pour réussir. Ce partenariat entre l’Université du Québec à Trois-Rivières et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) renforcera l’engagement du Canada à offrir plus de possibilités d’éducation aux jeunes et à faire progresser l’autonomisation économique des femmes grâce à un meilleur accès à l’éducation et à la formation. Nous sommes fiers de travailler avec la République de Madagascar dans cette direction » mentionne François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international

L’UQTR, très impliquée à l’international depuis plusieurs années dans de nombreux projets de coopération, de transfert d’expertises et de recherche à l’étranger, s’associe également à des partenaires canadiens, dont la Commission scolaire de l’énergie, ainsi que le Collège Laflèche afin de déployer plusieurs experts et conseillers techniques à Madagascar.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.