Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 mars 2018 - 15:21

Un investissement majeur en environnement dans toutes les régions

Par Salle des nouvelles

Le Conseil régional de l’environnement Mauricie (Environnement Mauricie) et le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) applaudissent la décision gouvernementale de renouveler et bonifier les ententes de soutien à la mission des conseils régionaux de l’environnement (CRE). Il s’agit d’une reconnaissance manifeste de l’efficacité des CRE sur le terrain et de leur capacité de mobiliser et rassembler les acteurs régionaux dans la recherche de solutions concertées pour le développement durable et la protection de l’environnement.

La ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, démontre par ce soutien financier significatif qu’elle accorde toute sa confiance aux CRE et au RNCREQ, notamment dans la perspective de redoubler d’efforts dans l’accompagnement des régions face aux défis climatiques et environnementaux. La ministre exprime clairement la pertinence d’un investissement dans un réseau capable de créer une dynamique régionale inclusive avec les différents acteurs socioéconomiques pour la transition énergétique, la mobilité durable, l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à leurs impacts, et la conservation de la nature. « C’est une reconnaissance de la pertinence de notre regroupement national et un levier fort apprécié pour les CRE de toutes les régions du Québec afin que l’on augmente la qualité du travail de concertation, de veille et des projets de protection de l’environnement », a précisé Lauréanne Daneau, directrice générale d’Environnement Mauricie.

En raison de leur fort attachement aux enjeux régionaux, les CRE ont une vision en matière de protection de l’environnement qui s’inscrit dans une logique de conciliation avec les impératifs économiques et sociaux. Cet esprit d’ouverture caractéristique en fait des alliés naturels pour les acteurs qui s’intéressent au développement des régions. « Les organismes régionaux existent de moins en moins, alors que les besoins de concertation pour planifier le développement des régions sont toujours là, selon le président d’Environnement Mauricie, André Lavoie. Nous poursuivrons notre travail avec la rigueur, le respect et la créativité qui nous caractérisent. »

« De plus en plus d’intervenants et de décideurs régionaux et municipaux font appel à l’expertise des CRE, ajoute la présidente du RNCREQ, Monique Laberge. La rigueur, la compétence et l’indépendance de leur travail leur a permis d’atteindre un haut niveau de reconnaissance de leur milieu. » En bonifiant et en pérennisant le programme des CRE, le gouvernement consolide un réseau présent partout au Québec, axé sur les solutions et la coconstruction. Le RNCREQ va aussi avoir les moyens de soutenir l’action de ses membres, de renforcer les capacités et la cohésion, et d’encore mieux partager l’expertise riche et diversifiée de notre réseau. Cela permettra également de renforcer notre présence auprès des partenaires, des différents groupes de travail et des comités conseils pour lesquels nous sommes de plus en plus sollicités. En somme, cette bonification du programme est une très bonne nouvelle pour l’environnement et pour le Québec ! »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.