Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Face au cancer : la vie selon Julie

Chargement du vidéo
durée 10h32
20 novembre 2015
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Julio Trepanier
email
Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Voir la galerie de photos

Originaire de Thetford Mines, dans la région de Chaudière-Appalaches, Julie DeBlois a appris en octobre dernier qu’elle était atteinte d’un cancer du col de l’utérus de type « Adénocarcinome », soit une forme agressive de la maladie.

Dès le premier diagnostic, celle-ci a choisi d’exprimer ses pensées via son blogue. L’objectif d’une telle initiative est de démystifier la maladie et de faire connaître à un plus grand nombre de personnes possible la vie ainsi que les étapes au quotidien après un diagnostic de cancer.

« Je tenais vraiment à partager pour une raison très simple : il y a huit ans, mon conjoint a eu un cancer de la langue. Je l’ai accompagné du moment où il a eu son diagnostic jusqu’à son décès. À l’époque, j’avais demandé à l’hôpital de me référer à des gens qui vivaient une expérience comme celle-là. On m’avait alors répondu qu’il s’agissait d’une information confidentielle », explique Julie DeBlois.

Ayant développé plusieurs outils lors des différents stades de la maladie de son conjoint, et maintenant atteinte elle-même d’un cancer, cette dernière a choisi d’offrir à tous et à toutes son expérience afin d’aider les personnes qui devront faire face à un tel défi dans le futur.

L'Echo de Trois-Rivières présente l’intégral des interventions de Julie dans la section « Nos blogues » au bas de la page d’accueil.

Pour tout connaître sur l’évolution de la situation de Julie ou pour lui envoyer des mots d’encouragement, adhérez à la page Facebook « Lavieselonjulie ».

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

durée Hier 9h00

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...