Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour traiter aussi l’esprit

durée 14h25
30 avril 2014
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Amélie Marcoux
TROIS-RIVIÈRES - 

Diminution de l’anxiété et amélioration du sommeil, ce ne sont que quelques exemples des bienfaits que constate la massothérapeute spécialisée en oncologie Chantal Turgeon chez ses patients.

Dans un petit local bien simple du centre régional de la Fondation québécoise du cancer, de petits miracles se produisent dans l’esprit de patients atteints du cancer, à en croire les témoignages de la massothérapeute Chantal Turgeon et de ses patients.

«C’est un peu comme si le négatif s’était changé en positif ». Voilà comment Sophie Ross décrit les effets du massage qu’elle a reçu. Entre deux traitements de radiothérapie pour combattre son cancer du sein, elle s’est laissée tenter par l’idée d’aller se faire masser par une massothérapeute spécialisée en oncologie. Au-delà du bien physique que le massage procure, la mère de quatre enfants parlent d’un traitement pour l’esprit. «J’étais très anxieuse psychologiquement, puis on dirait que ça m’a enlevé toute l’anxiété que j’avais. J’étais beaucoup plus calme après», raconte-t-elle.

Cette réaction, Chantal Turgeon en est témoin chez beaucoup de patients qu’elle masse et depuis 2006, elle en a vu beaucoup des patients atteints du cancer passer par sa table à massage. «Quand une personne entre, elle est dans tous ses états. Elle est vraiment super anxieuse, stressée, puis après le massage, souvent elle a les yeux lumineux. Elle n’est vraiment pas au même endroit », affirme-t-elle.

Elle ajoute que lorsque ses patients reviennent, ils lui parlent généralement aussi des bienfaits qu’ils ont ressentis au niveau de leur sommeil. Ils arrivent à mieux dormir. Les massages contribueraient aussi à diminuer les effets secondaires des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

Dr. François Vincent, radio-oncologue, dit lui aussi être témoin des bienfaits psychologiques des massages chez ses patients. Les massages leur permettent de «s’échapper du cancer au moins pendant ce temps», dit-il. Il raconte que les patients apprécient tellement ce moment de détente qu’il n’est pas rare qu’il entende: «Vite docteur, il faut que j’aille à mon massage!»

Un service en demande

Au centre régional de la Fondation québécoise du cancer à Trois-Rivières, sept massages sont offerts en moyenne par semaine. C’est ce que peut offrir la Fondation québécoise de la massothérapie pour les personnes atteintes de cancer, mais la demande est plus grande.

La fondation offre les massages pour seulement 10$ dans les différents centres régionaux de la Fondation québécoise du cancer un peu partout au Québec. En comptant sur une équipe d’une dizaine de massothérapeutes spécialisés en oncologie, la fondation offre environ 2000 massages par année depuis 2010, l’année de sa fondation.

L’objectif de la fondation est de faire grimper ce chiffre à 3500 par année. Chantal Turgeon aimerait aussi pouvoir faire un suivi avec ses patients jusqu’à un an après le départ des centres régionaux de le Fondation québécoise du cancer. «Si nous voulons offrir plus de soins dans la région, il faut faire connaître notre cause et espérer avoir plus de dons», souligne Marc Danis, responsable de la collecte de fonds pour la fondation.

Les gens intéressés à donner peuvent le faire en passant par le site Internet de la fondation au: www.fondationfqm.qc.ca

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Sonia Bélanger a bon espoir d'élargir les soins palliatifs sans les agences privées

La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, veut élargir l'accès aux soins palliatifs. Mais dans le contexte de la fin du recours aux agences privées, certains s'inquiètent de la faisabilité de cet objectif par manque de ressources. Dans le cadre d'un webinaire sur les soins palliatifs organisé jeudi par le ...

Équipe volante: Québec et la FIQ se disent prêts à en négocier les conditions

Alors que le ministre de la Santé, Christian Dubé, se réjouit de voir 400 personnes intéressées à participer à une éventuelle équipe volante pour assurer des soins et services dans les régions où le manque de main-d'oeuvre est plus criant, la FIQ propose d'élargir cette équipe volante, non seulement aux régions éloignées, mais à l'ensemble des ...

durée Hier 15h00

Population: croissance record dans la moitié des régions du Québec

L'accroissement exceptionnel de la population a touché presque toutes les régions du Québec durant la période de juillet 2022 à juillet 2023. La moitié des régions ont connu la plus forte croissance depuis que ces statistiques sont comptabilisées, soit depuis 1986-87, révèle l'Institut de la statistique du Québec. Le phénomène a particulièrement ...