Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Demandeurs d'asile

Chemin Roxham: les migrants seront refoulés aux passages irréguliers dès minuit

durée 15h00
24 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L'accord entre Ottawa et Washington pour que les demandeurs d'asile soient refoulés aux passages frontaliers irréguliers, y compris le chemin Roxham au Québec, entrera en vigueur sur le coup de minuit, dans la nuit de vendredi à samedi.

Une source gouvernementale a confirmé l'information vendredi, peu de temps avant la rencontre bilatérale entre le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Joe Biden, sur la colline parlementaire.

La Presse Canadienne a accordé l'anonymat à ce responsable afin de pouvoir discuter de sujets qui n'ont pas encore été rendus publics.

La nouvelle de cette entente de principe a fait surface jeudi, quelques heures avant que l'avion Air Force One transportant M. Biden n'atterrisse à Ottawa.

Un éventuel accord renégocié ferait des 8900 kilomètres de la frontière commune un passage officiel en vertu de l'Entente sur les tiers pays sûrs, a déclaré le même responsable jeudi.

Le traité bilatéral entre le Canada et les États-Unis remontant à 2004 fait en sorte qu'un potentiel réfugié se présentant à un poste frontalier officiel canadien et ayant d'abord foulé le sol américain est refoulé puisqu'il doit poursuivre sa demande d'asile dans le premier «lieu sûr» où il est arrivé.

Mais cette Entente sur les tiers pays sûrs, dans sa forme actuelle, ne s'applique qu'aux passages frontaliers officiels. Ainsi, des milliers de migrants contournent cette règle en traversant la frontière à pied par des endroits non officiels, comme le chemin Roxham, en Montérégie.

Une fois qu'ils sont au Canada et ont été interceptés par les autorités canadiennes après qu'ils eurent officiellement mis les pieds au Canada, leur demande d'asile peut être traitée. En 2022, 39 171 personnes ont ainsi traversé irrégulièrement la frontière, selon le nombre d'interceptions faites au Québec rapportées par la Gendarmerie royale du Canada.

Jeudi, la source gouvernementale avait souligné qu'il n'y avait pas d'accord sur papier pour le moment et que des détails restaient à régler, notamment que le Canada accepte d'accueillir un certain nombre de migrants d'Amérique latine par les voies officielles. Le «L.A. Times» a rapporté  que le Canada accepterait d'accueillir 15 000 migrants de cette façon.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les libéraux et les néo-démocrates s'entendent pour l'assurance-médicaments

Les libéraux et les néo-démocrates se sont entendus sur un projet d’assurance-médicaments, au terme de négociations centrales à la survie de l’accord censé maintenir au pouvoir le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau jusqu’en 2025. Une source néo-démocrate bien au fait des discussions l’a indiqué  vendredi à La Presse Canadienne. Le réseau ...

L'organisateur de la manifestation d'Ottawa poursuit le gouvernement fédéral

L’un des principaux organisateurs du soi-disant «Convoi de la liberté» poursuit le gouvernement du Canada pour avoir utilisé la Loi sur les mesures d’urgence pour geler ses comptes bancaires, arguant que cela a violé ses droits garantis par la Charte des droits et libertés pour protester contre les mesures liées à la COVID-19. Chris Barber, ...

durée Hier 15h00

L'Assemblée nationale commémore les deux ans de la guerre en Ukraine

L'Assemblée nationale a commémoré jeudi les deux ans de la l'agression russe contre l'Ukraine. Le 24 février 2022, les forces de Moscou lançaient une offensive pour s'emparer rapidement de la capitale, Kyiv. Depuis le conflit a fait des centaines de milliers de morts, de blessés, de disparus et s'est transformé en guerre d'usure.  Une ...