Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Banque du Canada

Hausse des taux d’intérêt: Legault promet d’aider les ménages à court terme

durée 15h07
27 octobre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a cherché à se faire rassurant, mercredi, à la suite de la hausse annoncée par la Banque du Canada d’un demi-point du taux directeur, ce qui entraînera une augmentation des taux d’intérêt sur les emprunts et les hypothèques.

En point de presse, avant la réunion hebdomadaire de son conseil des ministres, M. Legault a réaffirmé son engagement de soutenir financièrement les ménages, pour les aider à combattre l’inflation, qui s’emballe depuis des mois.

Il prévoit intervenir de deux manières. Dès la rentrée parlementaire, le 29 novembre, son gouvernement déposera un projet de loi destiné à fixer un plafond de 3 % à une éventuelle hausse de tous les tarifs gouvernementaux (permis de conduire, immatriculation, Hydro-Québec, garderies, etc.). Il veut que ce projet de loi soit adopté rapidement, avant l’ajournement des travaux, le 9 décembre.

En parallèle, tel que promis en campagne électorale, il prévoit expédier un chèque de 600 $ aux personnes ayant un revenu inférieur à 50 000 $ et de 400 $ à celles qui gagnent entre 50 000 $ et 100 000 $. Les aînés âgés de 70 ans et plus devraient recevoir un chèque de 2000 $.

La confirmation de cette mesure sera faite à l’occasion d’une mise à jour économique du ministre des Finances, Eric Girard, au début du mois de décembre. Il n’a pas voulu fixer la date précise.

M. Legault a rappelé son intention maintes fois formulée de «remettre de l’argent dans le portefeuille des Québécois».

Il a dit faire confiance à la Banque du Canada quant à sa façon de gérer la lutte à l’inflation, un phénomène «très mauvais pour l’économie».

L’objectif de la Banque consiste à ramener à environ 2 % le taux d’inflation, qui se situe présentement autour de 6,9 %.

Mercredi matin, le directeur de la Banque du Canada annonçait une hausse d’un demi-point de son taux directeur, qui s’établit désormais à 3,75 %.

L’inflation à travers le monde est d’ailleurs restée élevée et généralisée, à cause de la vigueur de la reprise mondiale au sortir de la pandémie de COVID-19. 

La Banque du Canada signale qu’au pays, la demande de biens et de services dépasse encore la capacité de l’économie à y répondre et exerce ainsi une pression à la hausse sur l’inflation. Elle s’attend à ce que la croissance stagne jusqu’à la fin de 2022 et durant la première moitié de 2023, à mesure que les effets des taux d’intérêt plus élevés se propageront au sein de l’économie.

En mêlée de presse, le ministre Girard a réaffirmé que, selon lui, la probabilité que le Québec se retrouve en récession en 2023 était de 50 %.

Il profitera de la mise à jour économique de décembre pour revoir à la baisse ses prévisions de croissance économique pour 2023.

M. Girard a dit également s’attendre à une nouvelle et dernière hausse cette année du taux directeur en décembre, un taux «terminal» qui atteindrait 4 %, alors qu’il était pratiquement à zéro au début de l’année. «C’est le scénario le plus probable», selon lui.

«C’est indéniable que l’économie ralentit», a-t-il ajouté.

Jocelyne Richer, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 juillet 2024

Le Canada signe un «pacte de glace» avec la Finlande et les États-Unis

De hauts responsables des gouvernements canadien et américain affirment qu'un nouvel accord trilatéral avec la Finlande aidera les alliés à construire des brise-glaces pour protéger l'Arctique. Le «pacte de glace», comme on l’appelle, vise à renforcer les capacités de construction navale des trois pays afin de dissuader les ambitions russes et ...

10 juillet 2024

Loi 21: le juge Mahmud Jamal accepte la demande de Québec de se récuser

Le juge de la Cour suprême du Canada Mahmud Jamal a accepté de se récuser dans le dossier de la contestation judiciaire de la loi 21 sur la laïcité de l’État, comme le demandait le procureur général du Québec. Dans une lettre datée de mardi, rapportée d'abord dans les médias de Québecor, le juge Jamal soutient qu'il n'existe «aucun fondement ...

8 juillet 2024

Les scrutins à l'étranger rendent peu probables des élections anticipées au Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a fait tourner les têtes à l'international en 2021 lorsqu'il a convoqué des élections anticipées en pleine pandémie de COVID-19. Il avait alors fait ce pari pour tenter de s'assurer une majorité libérale à un moment où tout semblait incertain. Et bien que le pari ait échoué, les Canadiens ont confié à M. Trudeau ...