Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Hydromels et cidres : le Bloc Québécois obtient l’exemption de la taxe d’accise

durée 11h16
10 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Ottawa exemptera de la prochaine taxe d’accise fédérale les productions d’hydromel et de cidre, indique le député de Berthier-Maskinongé, Yves Perron à la suite des pressions exercées par le Bloc Québécois.

Ce gain du Bloc Québécois s’avère une excellente nouvelle pour les producteurs d’hydromel et de cidre québécois qui seront ainsi en mesure de maintenir des prix de vente compétitifs, précise le député dans un communiqué.

« L’exemption de la taxe d’accise pour la production de vins de miel et de cidres sera bénéfique pour les producteurs de Berthier-Maskinongé et de l’ensemble du Québec, a souligné M. Perron. Nos entreprises comptent sur la prochaine saison touristique pour reprendre leur vitesse de croisière et il est essentiel qu’elles puissent le faire dans les conditions les plus favorables possibles. Je suis donc extrêmement fier du travail et du gain obtenu par mes collègues députés Gabriel Ste-Marie et Simon-Pierre Savard-Tremblay dans ce dossier d’importance pour les producteurs et artisans de la région », a fait valoir le député bloquiste.

La taxe d’accise, décrétée dans le dernier budget fédéral sur les produits vinicoles et dont l’entrée en vigueur est prévue pour le 30 juin, visait également les mélanges faits à partir de miel et de pommes, tels que le cidre et l’hydromel.

Le gouvernement fédéral avait décidé d’inclure ces produits à l’application de sa taxe suite à une plainte de l’Australie devant l’Organisation mondiale du commerce sur le vin. Interpellés par l’Association des producteurs d’hydromels et d’alcools de miel du Québec et les producteurs de cidre du Québec, les députés du Bloc Québécois sont intervenus afin de réparer cette erreur qui portait durement atteinte aux producteurs et artisans vinicoles québécois.

« Il s’agit d’une erreur flagrante », affirme le député Perron. « Le gouvernement fédéral ne sait pas faire la différence entre le vin de raisin et tous les autres types de productions artisanales. Le Bloc Québécois entend continuer d’exercer la pression sur Ottawa pour que l’exemption s’étende aux autres types de production qui ne sont pas de raisin, tels les vins d’érable, de petits fruits ou autres. Nos producteurs artisanaux excellents à créer des produits qui se démarquent et dont nous sommes fiers. Ils peuvent compter sur le Bloc Québécois pour les appuyer auprès d’Ottawa », assure Yves Perron.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


25 novembre 2022

Les montants ponctuels de l'État seront versés dès les prochains jours

Revenu Québec annonce vendredi que la distribution des montants ponctuels versés par le gouvernement provincial pour aider les Québécois à faire face à un taux d’inflation plus élevé que prévu s’amorcera d’ici le début du mois de décembre.  Les versements de l'aide financière seront effectués à plus de 6,5 millions de contribuables. Les ...

25 novembre 2022

Justin Trudeau livrera le dernier témoignage de la Commission Rouleau

Le premier ministre Justin Trudeau comparaîtra vendredi à l'enquête publique portant sur la décision de son gouvernement d'invoquer des pouvoirs d'urgence en réponse aux manifestations du «convoi de la liberté» l'hiver dernier Le témoignage de M. Trudeau clôturera six semaines d'audiences à la Commission sur l'état d'urgence, qui a déjà entendu ...

24 novembre 2022

Le gouvernement fédéral annoncera une stratégie d'adaptation au climat changeant

Le Canada est sur le point de se doter d'une nouvelle stratégie nationale d'adaptation au climat, le gouvernement ayant l'intention d'éliminer les décès dus à la chaleur et aux incendies de forêt, de protéger les maisons et les entreprises les plus exposées aux risques d'inondation et d'aider les gens évacués à rentrer plus rapidement à la ...