Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Remise en marche de la STELAP

Des travaux pour la solution permanente dans les prochains mois

durée 18h30
7 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Shawinigan confirme l’échéancier quant à la remise en marche transitoire de la Station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche (STELAP). Les travaux pour la solution permanente seront terminés dans les prochains mois, indique le communiqué de la ville.

Les équipes travaillent à la solution permanente. Des bassins de décantation pour les eaux résiduaires seront construits dans les prochains mois.

Les tests pilotes à la STELAP ont débuté le 18 mai pour une durée de quatre semaines. Si les essais sur les membranes et sur l’unité pilote de traitement continuent d’être concluants, le démarrage des pompes de distribution dans le réseau d’eau potable du lac à la Pêche se fera à la mi-juin.

Au début du mois de juillet, la Santé publique pourra lever l’avis d’ébullition préventif si les tests de qualité de l’eau sont conformes.

Solution permanente

Les premiers résultats des tests pilotes confirment la nécessité, pour la solution permanente de la STELAP, d’un prétraitement et de bassins de décantation pour les eaux résiduaires.

« Jusqu’à présent, les tests réalisés avec notre installation temporaire sont concluants. L’objectif avec la solution permanente est de réduire encore davantage l’impact sur l’environnement. La construction de bassins de décantation pour les eaux résiduaires est donc préconisée. Une deuxième phase de travaux prévoit quant à elle l’ajout d’un procédé de prétraitement », indique le maire Michel Angers.

Le conseil municipal a procédé à l’achat d’un terrain dans le secteur Saint-Gérard-des-Laurentides, près de la rue des Lilas et des Bouleaux. C’est à cet endroit que seront construits les bassins de décantation.

Une rencontre avec les citoyens de ce quartier a été organisée samedi afin de les informer des travaux à venir et de répondre à leurs interrogations.

« Nous allons construire quatre bassins permettant la décantation des matières en suspension dans l’eau. Le procédé sera sans bruit et sans odeur pour les résidents du secteur. Une clôture sera installée et un écran végétal entre les bassins et les résidences sera maintenu », souligne Élyse Ménard, directrice du Service de l’aménagement du territoire.

Une fois la matière décantée, l’eau résiduaire sera acheminée par une conduite vers la rivière Shawinigan. Une demande d’autorisation sera réalisée auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC).

L’ajout de cet équipement va permettre d’obtenir des eaux résiduaires qui respecteront les normes du MELCC.

Ce soir, le conseil municipal entreprend un processus d’adoption d’un règlement de 6 864 000 $ pour financer cette première phase de la solution permanente qui comprend la construction d’une conduite de 3 kilomètres, la construction des quatre bassins de décantation, ainsi que les honoraires professionnels de l’ensemble du projet de la solution permanente, incluant le pilotage.

Les travaux pour le post-traitement débuteront cet automne.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

durée Hier 16h15

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...

durée Hier 9h34

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...