Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La province traîne la patte

Bébés du Québec: critiques sur le faible pourcentage de détection de la surdité

durée 14h14
11 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Deux associations professionnelles québécoises fustigent la lenteur des autorités à élargir l’accès des bébés au Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau−nés (PQDSN), alors que le Québec traîne déjà largement de l’arrière par rapport à d’autres juridictions canadiennes. 

L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) et l’Association du Québec pour enfants avec problèmes auditifs (AQEPA) affirment que 53 % des bébés au Québec ont accès au programme alors que parmi ceux de la Colombie−Britannique et de l’Ontario, 97 % et 94 %, respectivement, sont dépistés à la naissance.

Les deux associations rappellent que le programme québécois a été annoncé en 2009, mais qu’il n’est toujours pas complété. À leur avis, le retard inexcusable porte préjudice et hypothèque lourdement le développement et l’avenir des enfants ayant une surdité non dépistée à la naissance, car la prévention et la détection précoce permettent de pallier aux problèmes. 

Elles affirment que le dépistage de la surdité chez les nouveau−nés est simple à réaliser et ne demande que peu de temps.

Les deux organismes affirment que la déficience auditive est le deuxième trouble le plus fréquent avec le trouble visuel chez les enfants âgés de moins de 5 ans. 

Chaque année, de quatre à six bébés sur 1000 naissent avec une perte auditive et plus de 90 % des enfants qui naissent avec une surdité sont nés de parents entendants, qui ne soupçonnent donc aucunement cette possibilité.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...

31 janvier 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...