Publicité

23 septembre 2021 - 16:00

2000 enfants sont en attente d’une place sur le guichet unique dans la région

Places en garderie : Nicolet-Bécancour abandonnée selon l’association locale du PQ

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’association locale du Parti Québécois de Nicolet-Bécancour a dénoncé aujourd’hui ce qui apparaît selon elle comme un véritable abandon pour les jeunes familles du comté de la part du gouvernement Legault et du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

Après avoir annoncé 9000 nouvelles places en CPE par le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, le président de l’exécutif,Jérôme Gagnon s’attendait à obtenir cette part, avec les statistiques qui démontrent clairement un taux de couverture inadéquat pour le besoin de places en service de garde dans la circonscription.

Pour la MRC de Nicolet-Yamaska, avec un taux de couverture projeté en 2024 à 79%, c’est environ 134 places manquantes qui feront en sorte que la crise perdurera à son avis.

Avec le nombre incessant de milieux de garde privés qui ferment leurs portes, depuis quelques années, le président de l’exécutif souligne que c’est un stress et une situation inacceptable qui reviennent aux parents.

« Nous espérons que notre député, qui a longtemps demandé un mandat pour être du côté du pouvoir, soit présent pour les jeunes familles et défende le déploiement des places dans une circonscription en croissance démographique », explique Jérôme Gagnon, qui est également le père de deux jeunes garçons.

Alors que près de 2000 enfants sont en attente d’une place sur le guichet unique dans la région, les besoins des familles de trois des cinq MRC ont tout simplement été ignorés selon lui par le ministre caquiste de la Famille.

« Les régions et nos milieux ruraux ne pourront pas poursuivre leur développement si nous ne pouvons pas assurer des services de qualité à nos jeunes familles. Comment pouvons-nous dire aux jeunes parents de s’installer ici, quand le gouvernement caquiste décide qu’ici, on ne mérite pas le déploiement de places en service de garde, dans le réseau des CPE », conclut le président local.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.