Publicité

20 août 2021 - 15:00

« En avant, Saint-Louis-de-France ! »  

Geneviève Auclair, candidate au poste de conseillère municipale dans Saint-Louis-de-France

Par Catherine Deveault

C’est avec enthousiasme que Geneviève Auclair annonce sa candidature à titre de conseillère municipale indépendante dans le district de Saint-Louis-de-France.

Passionnée d’affaires municipales depuis de nombreuses années et citoyenne engagée ayant siégé près de deux ans au comité consultatif culture, loisirs et vie communautaire de la Ville, elle est prête à faire le saut en politique dans le district de Saint-Louis-de-France au sein du prochain conseil municipal.  

« J’ai grandi à Saint-Louis-de-France, entourée d’une communauté bienveillante, tissée serrée et où le bien-être des familles et l’importance des loisirs étaient au cœur de l’engagement de la municipalité de jadis. Les écoles Blanche-de-Castille et Louis-de-France, les activités du Club optimiste, les vacances au lac Ricard, les cours de hockey au Complexe sportif, les courses au Bonichoix, ne sont que quelques exemples de lieux qui ont façonné une partie importante de ma vie. Aujourd’hui, c’est avec fierté et attachement que je fais découvrir à mes enfants la bibliothèque de la Franciade, les nombreuses activités à la Terre-des-loisirs, la piste cyclable, la friperie du village ».  

Investir en périphérie  

La candidate constate que depuis quelques années, Saint-Louis-de-France démontre des signes de dévitalisation, et particulièrement dans le noyau villageois : débit de circulation rapide sur le boulevard Thibeau, paysages désertiques et terrains abandonnés, fermeture du marché Tradition et de plusieurs commerces de proximité. Sur l’échiquier municipal, le secteur est méconnu et loin d’être mis à l’avant-plan selon elle. Sur le terrain, les résidents et les résidentes ont l’impression que leur  secteur s’éteint, qu’il est oublié, qu’il ne s’y passe plus rien et qu’il se meure un peu plus chaque jour. 

Ce que Geneviève Auclair propose, c’est un grand projet de mobilisation citoyenne pour faire entendre la voix des gens de Saint-Louis-de France au conseil municipal et pour remettre de l’avant leurs préoccupations et leurs priorités.  

Voici quelques priorités de Geneviève Auclair issues de ses premiers échanges sur le terrain, échanges qui se poursuivront jusqu’au 7 novembre :  

  • Mise en place d’une démarche de mobilisation citoyenne pour la revitalisation urbaine et économique du noyau villageois.  
  • Retour de commerces de proximité, en particulier d’un commerce de détail alimentaire, dans le noyau villageois. 
  • Mesures d’apaisement de la circulation sur le boulevard Thibeau et dans certaines rues locales. 
  • Réfection du tronçon fermé du chemin des Pins.  
  • Protection et mise en valeur du boisé des Estacades.  
  • Amélioration des installations dans les parcs et sur la piste cyclable.  
  • Évaluation des besoins concernant un espace communautaire à la Terre-des-loisirs.  

Vision et valeurs 

Geneviève Auclair compte être à l’écoute des besoins et des aspirations tant des résidents et résidentes de Saint-Louis-de France que des Trifluviens et Trifluviennes, et ce, à temps plein. Au sein du prochain conseil municipal, elle s’engage à être proactive et à travailler en collaboration avec l’ensemble des élus.

Soucieuse du bien-être de ses concitoyens et  concitoyennes, elle mettra à profit son expérience professionnelle pour le développement de Trois-Rivières comme ville à échelle humaine, comme ville durable, résiliente, saine et orientée vers la transition socioécologique.  

À propos de la candidate 

Titulaire d’un baccalauréat en sciences de la communication de l’Université de Montréal suivi d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en planification territoriale et développement local de l’Université du Québec à Montréal,  Geneviève Auclair a travaillé pendant 8 ans au sein de la Ville de Montréal en tant qu’agente de développement culturel. Son rôle a été de développer la culture sous un angle socioterritorial et immobilier, notamment par le projet des Quartiers culturels.

Elle a également agi en tant qu’agente de liaison et de changement entre le Service de la culture et l’ensemble des autres services corporatifs de la Ville de Montréal ainsi qu’auprès de nombreux partenaires de différentes sphères  d’activités. Elle est présentement coordonnatrice à la formation chez Culture Mauricie. Elle a siégé sur le comité consultatif culture, loisirs et vie communautaire de la Ville ainsi que sur le comité de révision de la future Politique culturelle de Trois Rivières.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.