Publicité

5 août 2021 - 07:00

Des milliers d'occupants sans droit

Utilisation des terres du domaine de l'État : Québec rappelle les lois et règlements

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

En cette période estivale, plusieurs vacanciers et villégiateurs visitent le territoire québécois et ses nombreux attraits, dont la région, particulièrement dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 et du déconfinement.

Le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN) rappelle toutefois que le territoire public est un patrimoine collectif et qu'il convient de l'utiliser dans le respect des lois et règlements en vigueur et de l'environnement.

En vertu de la Loi sur les terres du domaine de l'État, toute utilisation permanente du territoire public n'est possible qu'à la suite de l'attribution d'un droit accordé par le MERN ou par une municipalité régionale de comté (MRC) délégataire.

Les occupants du territoire public doivent être répertoriés afin que les autorités puissent garantir leur sécurité, particulièrement lors de situations d'urgence.

Les modalités pour obtenir un bail de villégiature, requis pour la construction d'un chalet, par exemple, varient selon les régions. Dans les secteurs où la demande est forte, le tirage au sort est généralement utilisé chaque automne. Pour les secteurs éloignés, la location est parfois accordée au premier requérant.

Il est également possible d'obtenir un bail à la suite du transfert d'un bail existant. Dans le cas d'une utilisation permanente sans droit, le Ministère enclenche le processus d'éviction en publiant un avis pour signifier l'illégalité de l'occupation.

Procédures judiciaires

À défaut d'un départ volontaire, le Ministère entame des procédures judiciaires.

Au Québec on retrouve des milliers d'occupants sans droit et des centaines de dépotoirs illicites.

Il faut donc s'assurer de prévenir ce type de situation. Le territoire public appartient à l'ensemble des Québécois.

Période de camping et de chasse

De façon générale, la pratique du camping est permise sur les terres du domaine de l'État sans avoir à obtenir une autorisation à cette fin.

Cependant, le Ministère rappelle que certaines conditions se doivent d'être respectées :

• utiliser un équipement de camping mobile, temporaire et non attaché au sol;

• quitter l'emplacement occupé au terme d'un séjour ne pouvant excéder sept mois dans une même année;

• enlever, à la fin du séjour, l'équipement de camping de l'emplacement occupé, nettoyer l'emplacement, le remettre dans son état d'origine et emporter ses déchets.

En période de chasse, les installations des utilisateurs du territoire doivent être temporaires et démontables. Elles doivent pouvoir être enlevées après l'activité pratiquée.

Déchets sur les terres publiques

La loi interdit de jeter ou de stocker des matières résiduelles sur les terres publiques. Afin de profiter du territoire public en toute légalité, planifiez vos sorties en vous renseignant sur la réglementation des lieux que vous visitez et rapportez vos déchets dans un endroit prévu à cette fin.

Pour une demande de renseignements ou si vous êtes témoin d'une occupation illégale d'une terre du domaine de l'État, communiquez avec l'une des MRC délégataires concernées ou avec le Centre de services du territoire public du MERN au 1 844 282-8277, ou par courriel au [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.