Publicité

11 avril 2021 - 11:20 | Mis à jour : 11:25

Plusieurs entreprises ont déjà annoncé leur intention de le faire

Québec solidaire propose une « pause-vaccin » payée de 4 heures aux travailleurs

Par Salle des nouvelles

Alors que la campagne de vaccination rejoint progressivement la population active sur le marché du travail, Québec solidaire demande au gouvernement d'agir pour accorder quatre heures de congé payé à tous les travailleurs et travailleuses afin de se faire vacciner contre la COVID-19.

« En temps d'élection, les employeurs ont déjà l'obligation de libérer leurs employés pour faire leur devoir citoyen. En temps de vaccination, la même logique devrait s'appliquer! Le ministre Dubé n'arrête pas de répéter qu'on doit prendre la plage de vaccination qui nous est offerte sans rouspéter, mais ce n'est pas tout le monde qui a cette flexibilité au travail. Le gouvernement doit exiger que les employeurs fassent leur part », déclare Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire.

Cette exigence pour les employeurs pourrait être imposée par décret ou en modifiant rapidement la Loi des normes du travail. Si la campagne de vaccination devient récurrente, la mesure devrait l'être également.

Fonction publique

Selon des informations reçues par Québec solidaire, des membres du personnel de la fonction publique ont reçu la semaine dernière un courriel de leur employeur les invitant à se faire vacciner sur leurs heures personnelles ou en prenant un congé maladie.

Malheureusement, cette façon de faire pourrait nuire au succès de la campagne de vaccination, alors que le gouvernement lui-même exige disponibilité et flexibilité de la part de la population.

« Ce n'est pas tout le monde qui en aura besoin, mais ça peut faire toute la différence pour certains! S'absenter du travail est difficile pour bon nombre de Québécois et de Québécoises, perdre une partie de son revenu aussi, particulièrement pour ceux et celles qui n'ont pas de sécurité d'emploi. Le gouvernement ne doit pas laisser de tels obstacles ralentir la campagne de vaccination. L'accès au vaccin doit être égal pour tous et toutes, peu importe l'emploi, et offrir une pause-vaccin de quelques heures à tout le monde est un pas dans cette direction », affirme le député de Gouin.

Plusieurs entreprises ont déjà annoncé leur intention de le faire, notamment Bureau en gros et la Banque de Montréal, qui offriront 3 heures de congé aux salariés et salariées qui souhaitent se faire vacciner.

La Saskatchewan et l'État de New York ont pour leur part prévu des amendements législatifs afin de permettre aux travailleurs et travailleuses d'aller se faire vacciner sans soucis.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.