Publicité

26 août 2020 - 11:28

Aide à la voirie locale à Notre-Dame-du-Mont-Carmel

Près de 650 000 $ dédiés à améliorer le rang Saint-Louis Est

Par Salle des nouvelles

La députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, a annoncé au nom du gouvernement du Québec une aide financière maximale de 646 260 $ à la municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel afin de soutenir dans la réfection d’un tronçon de 1,4 km du rang Saint-Louis Est.

Ces investissements permettront d’améliorer les infrastructures routières dans les municipalités. C’est pourquoi, dans le cadre du dernier budget, les sommes destinées au réseau municipal par l’entremise du Programme d’aide à la voirie locale ont été bonifiées de 310 M$.

De ce montant, 100 M$ servent à soutenir les municipalités dans le contexte actuel de la pandémie de COVID-19. De plus, dans le cadre du budget 2020-2021, un montant supplémentaire de 30 M$ a été alloué pour les volets Entretien des routes locales et Entretien des chemins à double vocation.

Certaines modalités ont aussi été bonifiées, notamment l’admissibilité du réseau routier municipal, l’abaissement du seuil minimal à 250 camions chargés par année pour obtenir une aide financière et la modulation des subventions en fonction du nombre de passages.

L'aide du gouvernement « essentielle »

Le maire Luc Dostaler, maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, a souligné: « Nous suivons un plan directeur de priorisation des travaux d’infrastructures routières depuis plusieurs années. Nous savions que la réfection du rang Saint-Louis serait coûteuse, car ce tronçon de 1,4 km est utilisé pour du transport lourd et les travaux doivent tenir compte de cette réalité. L’aide financière que nous obtenons du gouvernement du Québec est essentielle pour la réalisation de ce projet. »

 « Ce projet concret à Notre-Dame-du-Mont-Carmel répond à des demandes spécifiques de la municipalité. Ces sommes permettront de rehausser la qualité de cette infrastructure routière, pour le plus grand bénéfice des citoyens et des entreprises », a appuyé Marie-Louise Tardif.

De son côté, François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, a soutenu: « Ces projets contribueront à la relance économique dans nos municipalités et permettront de maintenir de nombreux emplois.»

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.