Publicité

19 août 2020 - 13:15

Rapport financier

La Ville de Shawinigan réalise un surplus de 973  000 $

Par Salle des nouvelles

Le maire Michel Angers a présenté, lors de la séance publique hier soir, les faits du rapport financier et du rapport, sans réserve, du vérificateur externe pour l’année financière 2019 tels que déposés par le directeur du Service des finances et trésorier, Alain Gravel.
 

Les états financiers de la Ville sont consolidés avec ceux des organismes faisant partie du périmètre comptable de la Ville, soit la Régie municipale de transport en commun; la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie; l’Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan; la Société de développement de Shawinigan; la Corporation culturelle de Shawinigan et le Parc de l’Île-Melville.

 

Pour l’année 2019, la Ville a réalisé un surplus de 972 674 $. Au 31 décembre 2019, le solde de l’excédent non affecté de la Ville s’élevait à 6 028 920 $.

Nouvelles constructions: des revenus de taxes augmentent

Plusieurs éléments expliquent les résultats de l’année par rapport au budget. Pour les revenus, les principaux éléments qui expliquent les résultats par rapport au budget sont :

  • Une augmentation des revenus de taxes de 859 000 $, due à de nouvelles constructions;
  • Une augmentation des droits de mutation de 548 000 $.

 

« C’est donc dire que nous avons connu une excellente année en 2019 en ce qui a trait à l’activité immobilière sur notre territoire », explique le maire Michel Angers.
 

Pour les dépenses, les principaux éléments qui expliquent les résultats par rapport au budget sont :

 

  • Le coût de l’enlèvement de la neige supérieur de 1 275 000 $ aux prévisions de 7,9 M$;
  • La voirie municipale de 407 000 $ de plus que prévu.

 

En 2019, des investissements en immobilisations de 43,7 M$ ont été réalisés, principalement pour les stations de traitement des eaux (7,7 M$), l’assainissement des eaux usées au secteur Lac-à-la-Tortue (7,9 M$), la Marina de Grand-Mère et le parc riverain (8,6 millions $), ainsi que pour les infrastructures d’aqueduc, d’égouts et de voirie. Notons que de ce montant de 43,7 M$, la Ville a reçu des subventions de 22,7 M$, soit 52 % d’aide financière.


Une hausse de l'endettement de 7M$

L’endettement net à long terme passe de 179 M$ à 186 millions $, soit une hausse de 7 M$ principalement liée aux projets de mise aux normes des infrastructures de l’eau potable et du projet d’assainissement des eaux usées du secteur Lac-à-la-Tortue.

 

Également, il est à noter qu’en matière de financement de projets par règlement d’emprunt, excluant le projet de mise aux normes des infrastructures de l’eau potable, la limite de 16 M$ établie par le conseil en 2016 a été respectée. Ces projets de financement se sont limités à 14,8 M$.

 

« J’attire votre attention sur le fait que, lorsqu’on analyse la dette, il faut aussi mettre en parallèle nos investissements en immobilisations », ajoute le maire Angers.  « La valeur nette des immobilisations de la Ville est passée de 480,7 millions $ à 508,5 millions $, soit une hausse de 27,8 millions $ comparativement à une hausse de 7 millions $ de l’endettement. »

« En résumé, la valeur de nos immobilisations augmente plus rapidement que notre endettement total net à long terme. C’est comme si la valeur de notre maison augmentait plus rapidement que l’hypothèque », conclut le maire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.