Publicité

14 août 2020 - 06:00

Au-dessus de la rivière Batiscan

Un nouveau pont plus sécuritaire sur la route 159, à Saint-Stanislas

Par Salle des nouvelles

La présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain Sonia LeBel, au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie,  François Bonnardel, a annoncé l'ouverture du nouveau pont situé sur la route 159, au-dessus de la rivière Batiscan, à Saint-Stanislas. Les usagers de la route peuvent désormais circuler sur une nouvelle structure sécuritaire, durable et mieux adaptée au transport actif.

Ce projet de reconstruction, au coût de 11,7 M$ a été réalisé tout en maintenant en service l'ancien pont. Le lien routier a ainsi été conservé pendant toute la durée des travaux.

« Cette structure est maintenant dotée d'un trottoir et d'un belvédère, ce qui favorisera le transport actif en permettant aux piétons et aux cyclistes du secteur d'y circuler en toute sécurité », a assuré François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie.

Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain, a pour sa part soutenu: « Pour avoir traversé la rivière Batiscan très souvent à cet endroit, je suis consciente que le pont de Saint-Stanislas, situé au cœur du comté de Champlain, est une infrastructure essentielle pour les citoyennes et les citoyens ainsi que pour la vitalité économique de la région. L'ancienne structure avait atteint la fin de sa vie utile, et il était devenu nécessaire de moderniser ce lien important non seulement pour la MRC des Chenaux, mais aussi pour la population de la MRC de Mékinac, qui l'emprunte également. (...) ».

« Je me réjouis de la mise en service de ce nouveau pont situé au cœur de notre municipalité. J'aimerais souligner la collaboration entre les acteurs du milieu et le ministère des Transports du Québec dans la réalisation de ce projet que plusieurs attendaient avec impatience », a appuyé de son côté Luc Pellerin, maire de Saint-Stanislas

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.