Publicité

14 avril 2020 - 14:52 | Mis à jour : 16:28

Le document sera réévalué et publié sur une base quotidienne

Québec établit une liste de 41 établissements en situation "critique"

Par Inès Lombardo, Journaliste

Vu la situation dans les CHSLD, ce mardi, Québec a annoncé qu'une liste de toutes les résidences pour aînés placées "sous surveillance" plus étroite du gouvernement du Québec sera rendue publique. À compter de ce mardi 14 avril, ce document sera réévalué et publié chaque jour en fonction de l'état de la situation.

Ces derniers jours, le gouvernement a procédé à la visite des 2600 résidences pour aînés. « Certains ont demandé des rapports d'inspections, s'est agacé François Legault. On n'est pas en train de faire de la paperasse mais de se donner une liste. Sur ces 2600 établissements, 41 sont aujourd'hui plus critiques ».

Une liste de ces résidences sera publiée chaque jour à partir de ce mardi 14 avril, pour établir un suivi de la situation la plus récente. Le gouvernement a appelé à la prudence quant à l'interprétation de ces listes, puisque les établissements affichés quotidiennement changeront.

Le Dr Horacio Arruda et François Legault on conjointement insisté : même s'il était connu que les CHSLD et les hébergements de longue durée étaient des foyers infectieux vulnérables, « personne ne s’attendait à ce qu'il y ait autant de personnes infectées. Le gros problème concerne les CHSLD. Dans les hôpitaux, la situation (pour les personnes atteintes de la COVID-19) est bien moins pire que l'on pensait. Les beaux jours reviendront », a promis François Legault.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.