Publicité
18 septembre 2019 - 11:57 | Mis à jour : 12:11

Dans l’amphithéâtre du Collège Laflèche, le 3 octobre prochain

Une invitation du Conseil régional de l’environnement Mauricie à participer à un débat sur l'environnement

Par Salle des nouvelles

Le Conseil régional de l’environnement Mauricie (Environnement Mauricie) invite la population à assister au débat sur l’environnement dans la circonscription de Trois-Rivières qui se déroulera le 3 octobre prochain, à 19 h, dans l’amphithéâtre du Collège Laflèche. Les candidats Yves Lévesque (PCC), Valérie Renaud-Martin (PLQ), Robert Aubin (NPD), Louise Charbonneau (BQ) et Marie Duplessis (PV) ont accepté de présenter les propositions de leurs partis et leurs priorités environnementales. L’animation de cette soirée a été confiée à Martin Francoeur, éditorialiste pour Le Nouvelliste. 

118 débats partout au Canada

Ce débat à Trois-Rivières s’inscrit dans la campagne L’environnement, parlons-en, qui prévoit la tenue, le 3 octobre, de 118 débats partout au Canada sur ce thème.

« L’initiative non partisane vise à mieux faire connaître les solutions proposées par les partis politiques pour les enjeux des changements climatiques, de l’eau, de la biodiversité et de la pollution, notamment », explique Lauréanne Daneau, directrice générale d’Environnement Mauricie.

Des questions faisant étant des enjeux plus locaux seront également posées aux candidats. 

Participation du public

Le public est invité à soumettre des propositions de questions à l’avance à l’adresse électronique suivante : [email protected]. Le comité organisateur, composé d’Environnement Mauricie, de la Démarche des premiers quartiers, Roulons VERT, Trois-Rivières Durable, la Gazette de la Mauricie et du Collège Laflèche, retiendront un certain nombre de questions à poser lors du débat. 

Pour confirmer votre présence au débat dans Trois-Rivières, visitez : www.debatsenvironnement.org

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.