Publicité
16 septembre 2019 - 09:00

En vue des élections du 21 octobre

Nicole Morin confirmée comme candidate dans Saint-Maurice—Champlain

Par Salle des nouvelles

La candidature de Nicole Morin dans Saint-Maurice—Champlain en vue des élections du 21 octobre a été confirmée officiellement par le Bloc québécois. Yves-François Blanchet, chef du parti, a salué sa candidate.

« Nicole Morin va avoir du plaisir à parler à la population de la plateforme la plus ambitieuse en matière d’environnement et de création de richesse. Elle s’est fermement engagée à défendre la laïcité de l’État, contrairement aux libéraux et aux autres partis fédéraux qui songent à la contester devant les tribunaux. Elle est la seule qui pourra promettre de défendre sans compromis et exclusivement les intérêts des gens de la Mauricie en tant que députée du Bloc québécois. Elle saura tenir le fort pour nous tous dans cette circonscription où j’ai le bonheur de vivre, et contribuer à relancer le projet de souveraineté du Québec », a déclaré M. Blanchet.  

Formée en commerce international, en gestion et en langues, Nicole Morin a un parcours professionnel diversifié incluant des expériences en traduction et transcription, en administration ainsi qu’en commerce international. Elle s’est impliquée dans de nombreuses causes environnementales comme la protection des berges et des milieux humides. Elle était membre active au Comité Vigilance Hydrocarbures de Trois-Rivières, qui s’oppose au projet d’oléoduc Énergie Est. Mme Morin est présidente du Parti Québécois de Maskinongé, parti dont elle était candidate aux dernières élections. 

« Je serai digne de la confiance de Yves-François et des citoyennes et citoyens de Saint-Maurice—Champlain. Avec le Bloc, on va changer la donne en matière de lutte aux changements climatiques et ce sera payant pour la Mauricie. Nous aurons une offre intéressante pour davantage de sécurité financière pour les aînés de la classe moyenne. Je m’engage à être présente, accessible et efficace pour porter les priorités des gens d’ici et régler leurs dossiers », a conclu Nicole Morin.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.