Publicité

29 avril 2021 - 10:00

Un réseau a été démantelé par la SQ

5 arrestations lors de perquisitions en matière de stupéfiants à Shawinigan

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les policiers de la Sûreté du Québec du poste de Shawinigan, en collaboration avec l’Équipe d’enquête et de coordination crime organisé Mauricie et le Groupe tactique d’intervention, ont mené hier une série de perquisitions en matière de stupéfiants à Shawinigan qui a mené à 5 arrestations.

Un maître-chien a également participé aux opérations.

Les interventions se sont déroulées dans cinq résidences situées sur l’avenue Champlain, la rue Lambert, la rue Gigaire et l’avenue Saint-Louis.

Les personnes arrêtées sont quatre hommes de 38, 53, 60 et 74 ans ainsi qu’une femme de 74 ans.

Les suspects ont comparu sous des accusations relatives aux stupéfiants. Certains pourraient également faire face à des accusations de recel, d’entreposage négligent d’arme à feu et de possession d’arme prohibée.

Les perquisitions visaient à mettre un terme à un réseau qui opérait dans le secteur de Shawinigan.

Des fouilles ont également eu lieu dans deux véhicules.

Au total, les policiers ont saisi :

Près de 1 kg de cocaïne;

Environ 800 comprimés de méthamphétamine;

Plus de 1 GR de crack;

Près de 30 GR de haschisch;

Près de 200 GR de cannabis;

Des comprimés de Viagra;

Plus de 200 comprimés d’hydromorphone;

Plus de 350 comprimés d’analgésique narcotique ;

Une trentaine de médicaments d’ordonnance;

Du GHB;

Deux bonbonnes de gaz poivré;

Des armes prohibées, dont des poings américains, un couteau de type «jack-knife» et un couteau papillon;

Plus de 250 GR de produit utilisé pour la coupe des stupéfiants;

Plus de 40 000 dollars en argent canadiens;

Du matériel utilisé pour faire le trafic de stupéfiants;

5 armes à feu mal entreposées;

Près de 700 munitions d’armes à feu de différents calibres;

Deux répliques d’armes à feu et deux pistolets à air comprimé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.