Publicité

12 avril 2021 - 14:05

Carl Pépin, 45 ans, fait face à 2 accusations, mais d’autres pourraient s’ajouter

Pornographie juvénile : un homme de Trois-Rivières arrêté

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les enquêteurs spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec ont procédé vendredi dernier à l’arrestation d’un homme de 45 ans de Trois-Rivières, Carl Pépin, en lien avec de la pornographie juvénile.

Une perquisition a également été menée dans une résidence de Trois-Rivières. Les policiers ont entre autres saisi des fichiers contenant de la pornographie juvénile et du matériel informatique.

Le suspect a comparu par voie de visioconférence et fait face à deux chefs d’accusation soit d’avoir accédé et possédé de la pornographie juvénile. Il a été remis en liberté avec des conditions à respecter.

L’enquête suit toujours son cours et d’autres accusations pourraient s’ajouter.

Toute personne qui aurait de l’information sur cet homme ou sur ses agissements peut transmettre en tout temps des informations de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

De plus, le public est invité à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l’adresse suivante : cyberaide.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.