Publicité

29 mai 2020 - 16:36 | Mis à jour : 16:52

Aide de la population sollicitée

Introduction par effraction et vol qualifié à Shawinigan : la police recherche deux suspects

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec demande l’aide de la population afin d’identifier deux hommes qui seraient reliés à un dossier d’introduction par effraction et vol qualifié survenu en janvier dernier à Shawinigan.

Le 24 janvier vers 13 h 30, deux suspects, armés d’une arme de poing, se seraient introduits dans un logement de la 134e rue à Shawinigan où se trouvaient de jeunes adultes, afin d’y commettre un vol qualifié. Ceux-ci ont, par la suite, quitté les lieux à pied.

Le premier individu aurait environ 30 ans, mesure 1 m 78 (5 pi 10 po), pèse plus de 68 kg (150 lb) et porte une barbe courte. Lors de l’événement, il portait un manteau noir, un pantalon de jeans foncé, des chaussures foncées et une tuque noire.

La seconde personne aurait entre 30 et 40 ans et, selon les informations de la police, porterait une barbichette. Il était vêtu portait d'un manteau gris, un pantalon de jeans foncé, des bottes beiges et une tuque noire avec des lignes rouges. Il transportait deux sacs foncés.

Toute information pouvant permettre d’identifier ces individus peut être communiquée de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.