Publicité

9 septembre 2021 - 15:29

Il dévoilera très bientôt le contenu de son programme

Guy Arsenault sollicite un 3e mandat dans le district Val-Mauricie

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Sécurité, familles, aînés et environnement, c’est sous ces thèmes que Guy Arseneault souhaite poursuivre son mandat politique à titre de conseiller municipal dans le district Val-Mauricie à Shawinigan pour quatre années supplémentaires.

M. Arsenault indique dans un communiqué qu’il dévoilera très bientôt le contenu de son programme, ajoutant qu’il sera à l’image et à la demande des électeurs qu’il représente.

Au cours des 8 dernières années, on lui doit notamment les zones de vitesse à 40 km/h dans les quartiers résidentiels, la permission de stationner la nuit dans les rues, les jeux d’eau au parc Boisvert conjointement avec sa collègue du district voisin, la réfection des terrains de tennis, l’asphaltage de plusieurs rues, la réfection et la construction de nouveaux parcs pour ne nommer que ceux-là.

« J’entends continuer à représenter les gens du district Val-Mauricie avec toute la rigueur et toute la disponibilité que vous connaissez », déclare le conseiller sortant.

« Au cours des prochaines semaines, je compte bien vous visiter personnellement, dans le respect des mesures sanitaires bien entendu, dans le but de vous partager mes idées et surtout entendre les vôtres dans le but de faire grandir notre ville ensemble », conclut Guy Arseneault.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.