Publicité

30 août 2021 - 10:06 | Mis à jour : 10:11

Élection municipale

Pascale Albernhe-Lahaie sera candidate pour le district des Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Pascale Albernhe-Lahaie a déposé sa candidature au poste de conseillère municipale pour le district des Rivières qui se situe au cœur de la ville de Trois-Rivières.

Mère de famille, entrepreneure et co-propriétaire de la Clinique de psychologie et sexologie de la Mauricie, la professionnelle de la santé et chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) propose une vision proactive, rassembleuse et participative de la politique municipale.

« Le district des Rivières est particulièrement riche en attraits et ceux-ci gagnent à être exploités à leur plein potentiel. Avec la pandémie, les espaces verts tels que le parc Lambert et les berges du St-Maurice sont très en demande et nécessitent des actions rapides afin de préserver leur état ou de réduire les nuisances », souligne Pascale Albernhe-Lahaie.

La candidate déclare qu’à titre de spécialiste en prévention et en implantation de programmes, adapter le district des Rivières aux personnes aînées ou vivants avec un handicap est nécessaire.

Engagement

« M’assurer que l’ensemble des citoyens puisse profiter de nos attraits en toute sécurité est une priorité pour moi. Je m’engage à ce que nos infrastructures soient adaptées à leur réalité et à leurs besoins ».

Pascale Albernhe-Lahaie mise aussi sur l’importance d’assurer le développement et la prospérité économiques du district des Rivières, particulièrement pour les entreprises situées en bordure du boulevard des Forges.

« Je suis moi-même entrepreneure et consciente que notre district doit promouvoir ses commerces de proximité. Il est temps d’estimer ces commerces à leur juste valeur et je serai à l’écoute de leurs demandes. Je suis une citoyenne comme vous », conclut-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.