Publicité

15 novembre 2021 - 10:19

À Shawinigan, Yamachiche et Saint-Tite

Les marchés des Fêtes sont de retour en Mauricie

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

C’est parti pour la saison des marchés des Fêtes en Mauricie et ailleurs au Québec.

Ils proposent à nouveau des produits locaux, frais et délicieux pour les soupers festifs et pour gâter ses proches.

Les marchés des Fêtes, ce sont des rencontres avec les producteurs et transformateurs agroalimentaires de la région, ce sont des produits locaux parfaits pour recevoir la famille et les amis, ou pour les remercier de vous accueillir, et c’est une ambiance qui rappelle les réveillons de l’enfance.

Les marchés des Fêtes en Mauricie :

Marché public de Shawinigan - mercredi au dimanche

Marché public Yamachiche - 11 décembre

Marché public de Kapibouska (Saint-Tite) - 4 et 5 décembre

« Les marchés des Fêtes permettent un accès direct et facile aux produits locaux des régions du Québec, et ce, même l’hiver. Après une année où les festivités ont été mises sur pause, les marchés des Fêtes permettent de renouer avec les soupers de familles et d’amis et de fêter la fin de l’année de manière gourmande et locale! Allez rencontrer les humains derrière vos produits régionaux préférés et faites-les découvrir à vos proches », mentionne le directeur général de l’Association des marchés publics Jean-Nick Trudel.

La liste de tous les marchés des Fêtes au Québec est également disponible sur le répertoire des marchés publics au www.ampq.ca .

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.