Publicité

20 septembre 2021 - 15:12

120 unités locatives verront le jour réparties sur cinq étages

Un autre projet commercial et résidentiel locatif à Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Fonds immobilier de solidarité FTQ s’associe à nouveau avec Cloriacité Investissements dans le cadre de la réalisation d’un tout nouveau projet commercial et résidentiel locatif – CLORIA Trois-Rivières qui comptera 120 unités locatives réparties sur cinq étages, ainsi qu’un rez-de-chaussée à vocation commerciale.

La livraison est prévue au printemps 2023.

Fort du succès de CLORIA Vallée-du-Richelieu à Saint-Mathieu-de-Beloeil et CLORIA Terrebonne, le projet CLORIA Trois-Rivières vise à poursuivre le développement de la nouvelle bannière CLORIACITÉ.

Cette dernière est le fruit d’une alliance stratégique entre Odacité Immobilier, spécialisée dans le développement de sites commerciaux, et Cloria communautés connectées qui propose des modèles d’habitations locatives tout-inclus composés d’unités spacieuses et sécuritaires, d’espaces de travail, d’infrastructures de vie active et de jardins communautaires, et ce, dans des quartiers en pleine effervescence.

« Nous sommes fiers d’avoir conclu un nouveau partenariat avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ, affirme Maxime Camerlain, président de Cloria communautés connectées. Malgré les contraintes liées à la pandémie, nous avons réussi à mettre sur pied cet autre projet d’envergure qui s’avérera un atout indéniable pour la population de Trois-Rivières. En plus de se démarquer dans le secteur de la location commerciale et résidentielle, CLORIA Trois-Rivières sera parfaitement adapté à la nouvelle réalité imposée par la COVID-19. En ajoutant la qualité de construction supérieure qui fait la réputation de notre organisation, un milieu de vie incomparable et un emplacement stratégique situé au cœur de Trois-Rivières, nous sommes persuadés que ce nouveau projet saura répondre aux besoins et aux plus hautes attentes de nos locataires, tant au niveau résidentiel que commercial. »

« Nous sommes particulièrement fiers d’appuyer la croissance d’un partenaire issu de la relève en immobilier, ajoute Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ. En plus de jouer un rôle de premier plan dans le déploiement d’une bannière à fort potentiel d’expansion, ce nouveau projet contribuera à créer plus de 270 emplois dans la région. Notre engagement envers CLORIA Trois-Rivières rejoint notre mission qui vise à participer activement au développement économique du Québec en investissant dans des projets novateurs, rentables, créateurs d’emplois et socialement responsables sur l’ensemble du territoire. »

Le projet en bref :

· Terrain d’environ 140 000 pi2, dont 136 700 pi² d’espaces locatifs

· Portion commerciale de 11 285 pi2 située au rez-de-chaussée

· Studios (525 pi2) et unités de 1 à 3 chambres à coucher, d’une superficie variant entre 725 pi2 et 1 250 pi2

· Chaque unité comprend les cinq électroménagers en acier inoxydable, l’électricité, le chauffage, la climatisation, l’internet et des espaces de rangement

· Matériaux de qualité supérieure (comptoirs de cuisine en quartz, planchers de bois), grande fenestration, etc.

· Stationnement extérieur de 120 cases ainsi que stationnement intérieur de 60 cases

· 62 cases de stationnement extérieur additionnelles réservées aux visiteurs et aux clients des commerces du rez-de-chaussée

· Aires communes novatrices et variées : cuisine commune, espace de cotravail, gym, salles de conférences, salon avec foyer, cour et jardins extérieurs

· Accès sécurisé par caméras vidéo

· Lave-auto intérieur

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.