Publicité

17 février 2021 - 11:00

Des entrepreneurs en TI, en technologies vertes et en services industriels ont échangé

Une activité de maillage pour favoriser des projets en partenariat

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud a tenu hier un événement virtuel regroupant une vingtaine d’entreprises de la Mauricie et visant à favoriser l’émergence de projets et de partenariats porteurs pour la région.

Cette activité de maillage, réalisée en partenariat avec le Gouvernement du Québec et Desjardins Entreprises, était réservée aux entreprises de trois secteurs d’activité stratégiques : les technologies de l’information, les technologies vertes et les services industriels.

Depuis bientôt six ans, GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud mobilise les leaders d’affaires issus de six secteurs d’activité stratégiques et travaille de concert avec les entreprises afin de développer le plein potentiel de la région.

L'événement de maillage s’inscrit dans une volonté grandissante de faire des ponts entre ces secteurs et de créer des occasions de partenariats prometteurs.

Dans le contexte économique actuel, l’innovation et l’amélioration des façons de faire sont au centre de la croissance et de la relance des entreprises.

Nouveaux liens d'affaires

L’implantation de nouveaux procédés, l’amélioration des processus, le virage technologique, l’économie circulaire, le passage à l’usine 4.0, la réduction de l’empreinte environnementale, sont autant de possibilités pour les entreprises de la Mauricie pour créer et profiter de nouveaux liens d’affaires.

Et parce que les entreprises font face à des opportunités sans pareil, cela a donné l’idée à GROUPÉ de créer cet événement de maillage spécifique à trois secteurs.

Les technologies de l’information, les technologies vertes et les services industriels se sont donné rendez-vous pour partager leurs expertises mutuelles et leurs besoins.

Selon le directeur général de GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud, Alexandre Ollive, le développement de la chaîne d’approvisionnement local a toujours été un objectif important : « L’enjeu est surtout de permettre aux entrepreneurs de rencontrer d’autres entrepreneurs avec lesquels ils ont des affinités sur le plan de leur offre de produits et de services. Ce genre d’événement représente une occasion idéale pour développer de nouvelles relations d’affaires et rencontrer différentes personnes, ce qui est d’autant plus difficile à faire en contexte pandémique. »

Par ailleurs, un des participants, Jonathan Ayotte, de Trigo Énergies, a renchéri en indiquant que « c'est ça, la force de GROUPÉ, c'est qu'on rencontre les entreprises de la région et on apprend à collaborer avec elles ».

GROUPÉ dressera un bilan de cet événement au cours des prochains mois. À plus long terme, l’organisation sera alors en mesure d’identifier les retombées concrètes et de planifier d’autres événements similaires, peut-être pour d’autres secteurs d’activités.

Rappelons qu’en 2014, selon un indice créé par l’Institut de recherche sur les PME de l’UQTR, la Mauricie arrivait au tout dernier rang (avec la Gaspésie) parmi les régions québécoises pour sa performance économique des dernières années. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.