Publicité

17 février 2021 - 09:00

Réseau des Femmes d’affaires du Québec

Québec investit 1,2 M$ pour accélérer la relance des entreprises à propriété féminine

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le gouvernement du Québec accorde une contribution financière non remboursable de 1,2 million de dollars au Réseau des Femmes d’affaires du Québec (RFAQ) afin d’accélérer la relance des entreprises à propriété féminine par l’accès à de nouveaux marchés.

C'est la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, qui en a fait l’annonce aujourd’hui en conférence de presse avec sa collègue et ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest ainsi que la présidente directrice-générale du RFAQ, Ruth Vachon. La somme est versée par l’entremise du Programme d’aide à l’entrepreneuriat.

Le projet, qui s’échelonnera sur une période de trois ans, ciblera des entreprises québécoises à propriété féminine ayant les capacités nécessaires pour participer aux chaînes d’approvisionnement de grands donneurs d’ordres nationaux et internationaux.

Le RFAQ formera et accompagnera ensuite ces entreprises dans le développement de nouveaux marchés, en leur permettant notamment d’accéder aux appels d’offres de donneurs d’ordres par l’intermédiaire de la plateforme numérique RFAQ+.

L’initiative prévoit l’accompagnement de 500 entreprises à propriété féminine dans huit régions du Québec, soit celles du Bas—Saint-Laurent, de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, de Lanaudière, des Laurentides et du Saguenay–Lac-Saint-Jean. 

« Les entreprises à propriété féminine sont de plus en plus nombreuses à s’investir dans la vitalité économique des régions et à accéder aux marchés publics. Le projet du Réseau des Femmes d’affaires du Québec est fort prometteur pour donner un nouvel élan à des entreprises détenues par des femmes d’affaires passionnées et déterminées à assurer la compétitivité du Québec. C’est exactement ce dont nous avons besoin pour relancer notre économie et faire croître l’entrepreneuriat féminin » , a indiqué la ministre Proulx en point de presse.

« Ce projet permet de mettre l’expertise du Réseau des Femmes d’affaires du Québec au profit des entrepreneures ainsi que des grandes entreprises. En effet, après avoir sensibilisé et mobilisé les grandes entreprises à l’importance de soutenir l’entrepreneuriat féminin, nous les mettrons en lien avec les entrepreneures qui sauront répondre à leurs besoins d’approvisionnement. Ce maillage d’affaires ouvrira la porte à des possibilités concrètes, tout en accélérant la relance économique des régions du Québec », a souligné la Pd-g du RFAQ.

Notons que la plateforme numérique RFAQ+, créée en collaboration avec la Caisse de dépôt et placement du Québec et grâce au soutien financier du ministère de l’Économie et de l’Innovation, propose une banque de données accessible uniquement aux membres du RFAQ. Elle regroupe des fournisseurs québécois à propriété féminine ainsi que des donneurs d’ordres nationaux et internationaux invités à y diffuser leurs appels d’offres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.