Publicité

17 novembre 2020 - 15:30 | Mis à jour : 15:32

Cet environnement permettra de regrouper l’ensemble des activités à un même endroit

Construction d’un nouveau siège social pour MCI et Construction Thorco à Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les entreprises trifluviennes Les Consultants Mario Cossette (MCI), qui célèbre cette année ses 40 ans d’existence, et Construction Thorco, qui célèbre ses 10 ans, profitent de l’occasion pour annoncer le début des travaux de construction du tout nouveau siège social sur les terrains de l’entreprise, qui sera situé au 3020, rue des Prairies à Trois-Rivières.

Ce nouvel environnement permettra de regrouper l’ensemble des activités des deux entreprises à un même endroit, quittant du même coup les bureaux du boulevard des Chenaux à Trois-Rivières qu’ils occupent depuis plus de 20 ans.

« Nous sommes au service des agriculteurs, des entreprises et des municipalités depuis maintenant 40 ans dans le domaine de l’ingénierie, de l’agronomie et de la construction avec MCI et depuis 10 ans dans le domaine de la construction avec Construction Thorco. Au fil des ans, nos entreprises ont pris de l’expansion et notre expertise est reconnue partout au Québec. Ces deux anniversaires concordent avec la construction d’un nouveau siège social à notre image, dans le but de rassembler nos employés et nos services sous un même toit et de poursuivre notre expansion », souligne le fondateur de l’entreprise,Mario Cossette.

Les réalisations sont nombreuses au cours des dernières années puisque l’entreprise travaille annuellement sur quelques centaines de projets partout dans la province.

Notons entre autres la participation à la construction de l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières et du Méga Centre le Prix du Gros, l’aménagement du stade multisports au Séminaire Saint-Joseph et la participation à plusieurs projets d’envergure dans le milieu agricole, commerciale et municipale aux quatre coins du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.