Publicité
29 novembre 2019 - 12:00

Comparution d'un policier de Trois-Rivières au criminel : la direction en "prend acte"

Par Salle des nouvelles

La Direction de la police de Trois-Rivières prend acte de la comparution de l’un de ses policiers au Palais de justice de Trois-Rivières qui a eu lieu mardi, à la suite des accusations criminelles portées contre lui.

L'homme en question fait face à la justice pour des gestes de violence et de harcèlement criminel à l'encontre de deux femmes.

L’enquête à l’origine de ces accusations a débuté en septembre 2018. La direction de la police a estimé que "considérant la nature des gestes qui pouvaient lui être reprochés, le policier concerné a été assigné à des tâches administratives jusqu’à la conclusion de l’enquête. Une demande d’assistance a été adressée à la Sûreté du Québec au mois d’octobre 2018 et la responsabilité de l’enquête leur a été transférée".

Le 5 septembre 2019, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont procédé à l’arrestation du policier concerné. Ce dernier a immédiatement été relevé de ses fonctions et le Conseil municipal de Trois-Rivières l’a suspendu, avec solde, le 20 septembre 2019, dans le respect de la convention collective.

Le processus judiciaire étant en cours, la direction de la police a affirmé n'émettre aucun autre commentaire jusqu’à ce que la décision du tribunal soit rendue.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.