Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Non aux déserts informationnels

Rassemblement pour la survie de l’information locale à Trois-Rivières

durée 14h00
30 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Des dizaines de travailleuses et de travailleurs du secteur de l’information ainsi que des militantes et militants d’autres secteurs d’emploi solidaires se sont rassemblés devant les bureaux du ministère de la Culture et des Communications à Trois-Rivières. Préoccupés par la crise des médias, ils ont invité institutions, citoyennes et citoyens à œuvrer pour la préservation de l’information locale.

« Bousculés par l’arrivée des géants du Web, les médias sont grandement affaiblis dans leur capacité à remplir leur mission en raison de l’effritement de leurs ressources. On ne compte plus les réductions de personnel, les faillites et les fermetures de médias. Malgré cela, c’est avec un professionnalisme incontestable que les travailleuses et les travailleurs de l’information portent leur organisation à bout de bras. Cette situation est particulièrement dangereuse pour les médias hors des grands centres, donc pour l’information locale », remarque Annick Charette, présidente de la Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC–CSN), qui regroupe 6000 membres dans 80 syndicats œuvrant dans les domaines des communications, du journalisme et de la culture.

Karine Bolduc, vice-présidente du Conseil central du Cœur du Québec–CSN, s’inquiète : « On apprenait récemment que TVA allait cesser la diffusion du bulletin de nouvelles télé de la fin de semaine, à Québec. À quoi doit-on s’attendre pour les plus petites localités comme Trois-Rivières ? L’information locale s’étiole et nos gouvernants font peu de choses pour renverser la tendance. Pourtant, l’information locale est essentielle à la démocratie et à la vitalité de nos communautés. »

Alexandre Laviolette, président de la Fédération du commerce (FC–CSN), trace des parallèles entre la situation des médias d’information et les petits commerces, où œuvrent des milliers de travailleuses et de travailleurs représentés par la FC–CSN. « Les géants du Web vont continuer de tuer à petit feu nos médias locaux si l’on ne fait rien. Et ils tuent aussi de petites entreprises commerciales, où nous représentons plusieurs travailleuses et travailleurs. Pensons à Amazon, qui est devenue une entreprise multimilliardaire sur le dos des salarié-es ! Ceux de l’entrepôt de Laval viennent de former un premier syndicat pour instaurer, enfin, des conditions de travail qui ont de l’allure. La réaction d’Amazon : contester la légalité du Code du travail du Québec, rien de moins ! Il est grand temps qu’on exige de ces entreprises qu’elles se comportent en bons citoyens corporatifs », remarque-t-il.

« Devant cette crise, le gouvernement du Québec doit mieux soutenir les médias. La FNCC a lancé l’hiver dernier la campagne « L’information, un bien public », qui met de l’avant des solutions structurantes. Le gouvernement peut facilement les mettre en œuvre. Ne manque que la volonté politique! L’information locale est trop importante pour qu’on la laisse disparaitre », termine Mme Charette.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


2 juillet 2024

«Amis, partenaires, alliés»: la fête du Canada célébrée à Washington

L'odeur incomparable du sirop d'érable et du bacon flottait sur la Pennsylvania Avenue lundi matin, non loin du bâtiment du Capitole des États-Unis, alors que des familles vêtues de rouge et de blanc se rassemblaient pour célébrer à l'ambassade du Canada à Washington. «Aujourd’hui, nous célébrons le Canada. Il s’agit de célébrer notre peuple, nos ...

26 juin 2024

Kassandre Bastarache, la Trifluvienne de Survivor Québec

Kassandre Bastarache est dorénavant bien connue à Trois-Rivières grâce à sa participation à la populaire émission de télé-réalité Survivor Québec saison 2. La Trifluvienne de 33 ans a frôlé la victoire réussissant à se tailler une place à la finale. La participante s’est entretenue avec notre journaliste avec le même enthousiasme qu’on lui a ...

22 mai 2024

Un rapport de l'OQLF sur la situation du français au Québec

La scolarisation en français augmente, mais la part de la population qui connaît suffisamment cette langue pour soutenir une conversation diminue et les jeunes utilisent davantage l’anglais en ligne que leurs aînés, notamment pour communiquer à un plus grand auditoire. Voilà quelques-uns des constats tirés du Rapport sur l'évolution de la ...