Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le gouvernement souligne que les effets de la pandémie se font encore sentir

Québec octroie 57,5 M$ pour reconduire deux mesures attendues par le milieu culturel

durée 13h00
25 mars 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jean-Francois Desbiens
email
Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé aujourd’hui un investissement supplémentaire de 57,5 M$ afin de reconduire deux mesures phares réclamées par le milieu culturel, soit la mesure de soutien à la diffusion de spectacles québécois et le programme de maintien des capacités de production dans le secteur audiovisuel.

Ces programmes se poursuivront jusqu'au 31 mars 2023 et ils pourront être modulés selon les besoins et les règles qui seront applicables sur les plateaux de tournage et dans les salles de spectacles.

Alors que les conséquences de la pandémie se font encore ressentir dans le milieu culturel, la ministre souligne qu’elle répond ainsi aux demandes des partenaires du milieu qui réclamaient la continuité de ces mesures ayant fait leurs preuves et leur offrant beaucoup de prévisibilité.

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) recevra donc 25 M$ afin de prolonger son programme de maintien des capacités de production audiovisuelle. En assumant des coûts additionnels engendrés par les mesures sanitaires sur les plateaux, ce programme a permis de poursuivre les tournages de séries et de films québécois malgré la pandémie.

32,5 M$ permettront aussi la prolongation du programme d'aide temporaire à la représentation de spectacles de musique et de variétés de la SODEC et de la mesure particulière à la diffusion de spectacles québécois du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Filet de sécurité

Avec la réouverture des salles de spectacles au maximum de leur capacité, les mesures d'aide ont été revues pour soutenir plus efficacement l'ensemble des domaines artistiques.

Ces mesures offriront donc un filet de sécurité pour stabiliser le secteur et encourager les diffuseurs à prendre certains risques dans leur programmation afin de faire de la place pour la relève, l'audace et les productions de plus grande envergure.

« La culture est une priorité pour notre gouvernement, affirme Mme Roy. Grâce à la reconduction de ces deux mesures attendues par le milieu culturel, nous offrons la flexibilité et la prévisibilité demandées par le secteur, afin qu'il se relève des conséquences de la COVID-19 et brille encore plus fort. Ces nouveaux investissements lui permettront de consolider ses activités de manière durable. Le temps est venu de regarder vers l'avenir et de créer des occasions pour faire de notre culture un moteur encore plus fort de fierté. »

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 mai 2024

Rassemblement pour la survie de l’information locale à Trois-Rivières

Des dizaines de travailleuses et de travailleurs du secteur de l’information ainsi que des militantes et militants d’autres secteurs d’emploi solidaires se sont rassemblés devant les bureaux du ministère de la Culture et des Communications à Trois-Rivières. Préoccupés par la crise des médias, ils ont invité institutions, citoyennes et citoyens à ...

22 mai 2024

Un rapport de l'OQLF sur la situation du français au Québec

La scolarisation en français augmente, mais la part de la population qui connaît suffisamment cette langue pour soutenir une conversation diminue et les jeunes utilisent davantage l’anglais en ligne que leurs aînés, notamment pour communiquer à un plus grand auditoire. Voilà quelques-uns des constats tirés du Rapport sur l'évolution de la ...

12 février 2024

L'industrie culturelle canadienne demande à Ottawa de la protéger contre les IA

Les acteurs, réalisateurs et musiciens du Canada tirent la sonnette d'alarme concernant l'intelligence artificielle (IA), affirmant qu'elle menace leur gagne-pain et leur réputation. Des groupes représentant les personnes qui travaillent dans les domaines de la télévision, du cinéma et de la musique demandent au gouvernement libéral de protéger ...