Publicité

5 juillet 2021 - 15:25

Dévoilement de la programmation

Un festival de gin et de blues naît cet été à Bécancour

Par Catherine Deveault

Le Moulin Michel sera l’hôte d’une première édition d’un micro-festival de gin et de musique : « Au son du Moulin : blues & gin » les 30, 31 juillet et 1er août. L’événement de trois jours offre aux visiteurs un condensé de blues dans un univers de saveurs inspirés du terroir et des micro-distillateurs québécois.

Les notes de cardamome et de B.B. King enivreront le site culturel. Les passeports donnent accès aux trois jours de découvertes et sont en vente au www.moulinmichel.com.

Bien loin des rassemblements urbains, le Moulin Michel offre une rencontre sur un site parsemé de scènes éclectiques : sa terrasse surplombée par le Moulin, son agora naturelle et sa clairière en bord de rivière serviront de lieux de spectacles.

Programmation

Côté saveurs : un bar à gin avec cocktails personnalisés et thématiques avec un mixologue invité « Le Barman Bruno », des conférences et ateliers de dégustation.

Le mariage entre les boissons et des aliments locaux sera apprêté par le chef cuisinier du Moulin qui sera installé au BBQ. « Au son du Moulin : blues et gin » allie musique et gin comme le fait la Distillerie du Quai de Bécancour, voisin et partenaire du festival. 

Côté musical : Plus de douze rendez-vous musicaux sur trois plateaux, de l’après-midi jusque dans la nuit. Guy Bélanger inaugurera la première édition du micro-festival sur la scène Sogetel, situé à l’Agora des générations, le vendredi 30 juillet.

 

30 juillet

31 juillet

1er août

Scène Sogetel

Ben Racine Band

Guy Bélanger

Riot and the Blues Devils

Blackburn Brothers

Jack de Keyser

La terrasse Desjardins

South Breeze

Jam de fin de soirée

South Breeze
Jam de fin de soirée

Shawn McPherson

Red'n Blues Band

Scène acoustique

Distillerie du Quai

À venir…

Dwane Dixon

South Breeze

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.