Publicité

14 juin 2021 - 10:00

Une parade de chars d’animation est également prévue

Marie-Chantal Toupin en spectacle à Nicolet pour la Fête nationale

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le mercredi 23 juin prochain, la Ville de Nicolet invite ses citoyens et citoyennes à souligner la Fête nationale du Québec sous le thème « Tissé serré ».

Une soirée de festivités qui se déroulera en deux volets, d'abord le spectacle de Marie-Chantal Toupin au parc Marguerite-D'Youville et une parade de chars d'animation.

C'est au parc Marguerite-D'Youville qu'aura lieu le spectacle de Marie-Chantal Toupin, à partir de 20 h.

Avec les mesures sanitaires en vigueur, 1000 spectateurs au maximum seront acceptés, séparés en 4 zones de 250 personnes et devant demeurés assis tout au long du spectacle.

Pour y assister, les citoyens et citoyennes de la Ville de Nicolet doivent obligatoirement faire leur inscription en ligne en cliquant ici.

Le spectacle de Marie-Chantal Toupin étant accessible à un nombre limité de personnes, la Ville de Nicolet célébrera la Fête nationale du Québec de plusieurs façons pour permettre à l'ensemble de la population de profiter des festivités.

Chars et invités

Dès 20 h, 4 chars d'animations sillonneront les rues de la ville avec comme invités : Alice et Jasmin, Amara T. Beaulac, Jérémy Caron, La belle Rousse et cie et animation DG disco.

La ville demande aux participants de respecter la distanciation physique de 1,5 mètre avec les artistes et entre les familles, et ce tout au long des festivités.

À 22 h, des feux d'artifice avec plusieurs points de lancement sont également prévus.

En cas de pluie, l'activité est remise au 24 juin, à la même heure.

Le 24 juin à 10 h, une messe de partage de la Fête nationale aura enfin lieu à la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.