Publicité

19 mars 2021 - 10:00

Deux expositions sont proposées

La petite Place des Arts et son café rouverts, après 10 semaines de fermeture

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La petite Place des Arts et son café Les funambules À Saint-Mathieu-du-Parc ont ouvert à nouveau leurs portes ce vendredi après une fermeture de 10 semaines.

Deux expositions gratuites sont proposées, l’une dans la salle Desjardins, l’autre sur les murs du café au 1781 chemin Principal.

Artiste aquarelliste de Shawinigan, Devon Griffiths présente des œuvres aux formes et aux couleurs pleines d’énergie et d’émotion.

La lumière qui inonde son atelier et l’eau qui coule sur son papier lui servent d’inspiration. Ombrages et mouvements la guident vers une création qui n’attendait qu’à voir le jour.

Originaire de Montréal, elle est diplômée en beaux-arts de l’Université Concordia. Revenue à Shawinigan après un passage à Montréal et en Floride, elle se consacre à son art à temps plein.

De son côté, l'artiste peintre Caroline Singler nous amène dans un univers coloré peuplé d’animaux domestiques, un monde imaginaire où les oiseaux côtoient les chats.

Résidente de St-Boniface et détentrice d’un certificat en arts de l’UQAM, elle a délaissé le secrétariat il y a plusieurs années pour consacrer plus de temps à la création.

Ses œuvres, tout en rondeur, sont empreintes de fantaisie et d’humour. Elles nous font sourire et sont synonymes de joie de vivre.

Étant donné les restrictions imposées par les règles de la Santé publique, il n’y aura ni vernissage ni conférence. La visite de l’exposition pourra se faire aux heures d’ouverture de La petite Place des Arts en respectant la distanciation physique et les règles sanitaires en vigueur.

Heures de la salle Desjardins : mercredi, jeudi, vendredi : 13h à 17h - samedi et dimanche : 10h à 17h

Heures du café Les funambules : mercredi, jeudi, vendredi : 9h à 15h - samedi et dimanche : 9h à 16h

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.