Publicité

11 février 2021 - 11:00

La Bibliothèque centrale de Bécancour rouvrira lundi prochain

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Bibliothèque centrale de la Ville de Bécancour rendra accessibles ses rayonnages aux abonnés à compter du lundi 15 février.

Le service de cueillette de livres est pour sa part maintenu dans les bibliothèques de Gentilly, Sainte-Angèle, Sainte-Gertrude, Saint-Grégoire et Précieux-Sang.

Les abonnés qui le désirent pourront ainsi renouer avec le plaisir de sélectionner sur place les documents qu’ils souhaitent emprunter en se rendant à la Bibliothèque centrale aux heures d’ouverture suivantes :

Lundi, mardi et mercredi de 13 h à 18 h

Jeudi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h

La réouverture de la Bibliothèque centrale s’effectuera dans le respect des directives émises par la Santé publique notamment :

- Tous les retours de documents continuent de se faire exclusivement par la chute à livres extérieure;

- Les documents retournés poursuivent leur mise en quarantaine d’une durée de 24 heures;

- Le port du masque ou du couvre-visage est obligatoire en tout temps pour les usagers de 10 ans et plus;

- 7 personnes au maximum peuvent être admises simultanément;

- La désinfection des mains à l’entrée et la distanciation physique de deux mètres doivent être respectées par tous.

La bibliothèque demande la collaboration des citoyens afin de respecter les mesures sanitaires et ainsi assurer un environnement sécuritaire pour tous.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.