Publicité

13 juin 2020 - 06:00

Des mesures sanitaires mises en place pour l'accueil de visiteurs

Le Vieux presbytère de Batiscan rouvre ses portes aujourd'hui

Par Salle des nouvelles

À compter du samedi 13 juin prochain, le Vieux presbytère de Batiscan sera prêt à accueillir les visiteurs en offrant une nouvelle mouture de sa programmation.

Le Vieux presbytère recevra le public pour des visites libres, en accord avec les directives gouvernementales. Cependant, des assistants audio personnalisés sont disponibles pour les visiteurs qui souhaitent utiliser leurs propres appareils. Ces capsules audio, conçues par les guides-interprètes chevronnés, viennent enrichir la visite libre en apportant des informations supplémentaires et précisions intéressantes.

La plateforme Youtube sera utilisée pour diffuser ces compléments audio. Le site historique présente l’exposition permanente Sacré curé !, qui plongera le visiteur dans la vie d’un curé de campagne au 19e siècle.

De plus, les visiteurs peuvent découvrir un parcours extérieur réaménagé, qui sera accompagné d’audio-guides. Pour y avoir accès, il suffit aux visiteurs d’apporter leurs propres écouteurs.

Enfin, le potager traditionnel est de retour cette année, avec de nouvelles variétés de légumes ancestrales.

Toutes les mesures sanitaires ont été mises en place afin d’assurer la sécurité du public. Un parcours de visite a été établi afin d’éviter les contacts entre visiteurs et la fréquence de nettoyage des surfaces a été grandement accrue.

La direction encourage  toutefois les visiteurs qui le souhaitent à porter un masque et à utiliser les méthodes de paiement sans contact. Le musée sera ouvert tous les jours à compter de ce samedi 13 juin, jusqu'au 25 octobre, entre 10h et 17h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.