Publicité
18 octobre 2019 - 12:00

Des violons sous les chandelles

Le Quatuor à cordes Ambitus diffusera ses mélodies le 2 novembre

Par Salle des nouvelles

Sous un éclairage tamisé, dans une église uniquement illuminée de chandelles, les musiciens du quatuor à cordes Ambitus se présenteront le 2 novembre à la Cathédrale de Trois-Rivières.

En guise de levée de rideau, le Canon de Pachelbel ouvrira le bal. C'est l'une des oeuvres les plus connues de la musique classique. Cet air sera suivi d'un medley des quatre plus beaux tangos et d'un concerto pour violon d'Antonio Vivaldi.

L'automne d'Alexandre Glazounov (La musique thème des Belles histoires des pays d'en-haut) ainsi que la musique du film "Un homme et son péché" lui succéderont. Les quatre plus belles chansons de Charles Aznavour feront également partie du répertoire, dont "La Bohème". Georges Bizet et son opéra Carmen, Le "Boléro de Ravel", un concerto pour Violon de Vivaldi, la valse Le beau Danube bleu de Strauss, quelques surprises et de nombreuses autres mélodies de grands compositeurs du classique feront partie du concert.

L'événement se déroule le samedi le 2 novembre à 20h à la Cathédrale de Trois-Rivières (362, Bonaventure). Les tickets sont au coût de 30 $, en vente à la librairie Paulines, 350, rue de la Cathédrale. Pour de plus amples informations, contacter le (514) 774-9148 ou consulter le site.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.