Publicité
3 octobre 2019 - 09:00

Bibliothèque Fabien-LaRochelle et bibliothèque Bruno-Sigmen

Un soir dans la peau d'un détective et trois temps de jeux de société prévus

Par Salle des nouvelles

Les bibliothèques de Shawinigan vous convient les mercredis 16 octobre, 20 novembre et 18 décembre, à 18 h30, aux soirées jeux de société animées par les Dés Truqués. L’activité se déroulera à la bibliothèque Fabien-LaRochelle.

Ce temps de jeux permet à ceux qui le souhaitent de se retrouver afin de découvrir de nouveaux jeux, partager de nouvelles stratégies. Il invite aussi à cultiver l’esprit d’équipe. Animées par un passionné, ces rencontres permettront au public de développer de belles qualités, utiles au quotidien, le tout dans un esprit ludique et bon-enfant.

L’activité sera d’une durée d’environ 90 minutes. Elle est gratuite pour les abonnés des bibliothèques et offerte au coût de 5$ pour les non-abonnés.

Il est conseillé de s'inscrire à l’avance sur place ou en téléphonant, avec votre carte, au 819 536-7218.

 

Une enquête nocturne pour les âmes détectives

La bibliothèque Bruno-Sigmen invite les jeunes de 8 à 15 ans à l’activité "Enquête nocturne à la
bibliothèque"
, qui se tiendra le vendredi 25 octobre, de 17 h 30 à 22 h.

Lors de cette soirée, les jeunes seront transformés en détectives. Énigmes, jeux et film au rendez-vous. L’entrée est au coût de 5 $ pour les abonnés des bibliothèques sur présentation de la carte, souper inclus.

Les réservations sont obligatoires au 819 537-4989 car les places sont limitées.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.