Publicité
26 mars 2019 - 14:40 | Mis à jour : 15:19

Lior Shoov en tournée

C’est un véritable coup de cœur que les diffuseurs de Réseau Centre ont eu pour cette artiste d’outre-mer originale et charismatique ! Dans leur volonté de partager une offre culturelle diversifiée et de qualité à leur public, les membres de Réseau Centre sont heureux de présenter Lior Shoov ce printemps, elle qui a déjà ravi plusieurs spectateurs lors d’une tournée montréalaise l’automne dernier.

Cette jeune femme israélienne, multi-instrumentiste, parcourt depuis cinq ans les quatre coins du monde avec dans ses bagages d’étranges instruments. Ukulélé, Hang, tubes en plastiques, harmonica, jouets, genoux percussifs et tambourins s’entrechoquent dans une performance mélangeant chanson, musique du monde, jeu corporel et expression de l’instant. Clown de formation, elle explore les limites entre la scène et l’espace public. Son expérience de la composition instantanée et du nomadisme façonne son style et sa personnalité hors du commun.

DÉTAILS DE LA TOURNÉE

jeudi 25 avril - Victoriaville (diffusion momentum)

vendredi 26 avril - Cowansville (sur la scène Davignon)

samedi 27 avril - Waterloo (Maison de la Culture de Waterloo)

jeudi 2 mai - Saint-Georges (Les amants de la Scène)

vendredi 3 mai - Québec (Théâtre Petit Champlain)

samedi 4 mai - Bécancour (diffusions plein sud)

mardi 7 mai - Joliette (Centre culturel de Joliette)

jeudi 9 mai - Lac-Mégantic (Comité culturel Mégantic)

 

À PROPOS

Réseau Centre est un organisme qui réunit 22 diffuseurs de spectacles dans les régions de l’Estrie, du Centre-du-Québec, de la Montérégie, de la Mauricie, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Sa mission est de soutenir ses diffuseurs membres dans le développement et le rayonnement des arts de la scène.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.