Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 novembre 2017 - 08:45

La recherche au profit du secteur culturel

Regards sur les publics de la culture

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de l’entente Savoir c’est dans ma culture, Culture Mauricie est heureux de s’associer au Laboratoire de recherche sur les publics de la culture de l’Université du Québec à Trois-Rivières pour le lancement du livre Regards interdisciplinaires sur les publics de la culture en présence d’acteurs du milieu culturel, de chercheurs et d’étudiants.

Publié aux Presses de l’Université du Québec, cet ouvrage collectif dirigé par les professeurs Marie-Claude Larouche et Jason Luckerhoff, respectivement des départements de sciences de l’éducation et de lettres et communication sociale, et par Stéphane Labbé, doctorant en communication sociale, regroupe treize chapitres qui portent sur différents aspects liés aux publics de la culture. Tous les chercheurs réguliers du Laboratoire ont participé à la rédaction ou à la co-rédaction d’un chapitre, et de nombreux professionnels du milieu et des étudiants ont co-écrit avec eux.

Selon Martine Des Rochers, directrice générale des Presses de l’Université du Québec « Les Presses de l’Université du Québec sont fières de participer à la diffusion du travail du Laboratoire de recherche sur les publics de la culture de l’UQTR et saluent Marie-Claude Larouche, Jason Luckerhoff, Stéphane Labbé et leurs collaborateurs pour leur précieuse contribution au savoir sur les publics et sur l’accès à la culture ».

Danielle St-Amand, directrice du Service du développement institutionnel et affaires publiques à l’UQTR, se dit aussi très fière de constater les collaborations entre ces chercheurs et le milieu. De nombreux chapitres portent sur des projets réalisés avec le milieu et qui ont mené à des recommandations utiles. Selon elle : « L’UQTR est fière de participer, par l’engagement de ses professeurs et chercheurs, à des projets aussi structurants qui permettent de mieux documenter la réalité culturelle de la Mauricie et de faire rayonner le dynamisme de ses acteurs. Les travaux de nos chercheurs contribuent ainsi, de manière tangible, à outiller les maîtres d’oeuvre de la culture d’ici ».

Sandie Letendre, présidente de Culture Mauricie, souligne l’importance du partenariat conclu en 2012 avec l’UQTR : « Les liens que nous avons tissés depuis cinq ans ont eu des retombées concrètes et positives sur nos milieux respectifs. Cette entente a conduit à des actions et des études sur des enjeux touchant directement notre milieu, notamment les pratiques culturelles en Mauricie, l’accueil des publics, les impacts économiques de la culture, la commercialisation des produits culturels, les publics et non-publics des institutions culturelles. Notre milieu bénéficie d’une expertise de pointe et profite d’un accès privilégié à de l’information hautement spécialisée pour son développement. Le livre lancé aujourd’hui marque un jalon important. Il constitue un outil précieux qui permettra d’avoir une meilleure connaissance des publics de la culture, un enjeu au coeur des préoccupations de notre milieu. »

Sur la photo:
Marie-Hélène Boucher, PUQ / Stéphane Labbé, doctorant en communication sociale, UQTR / Marie-Claude Larouche, professeure en éducation, UQTR / Sandie Letendre, présidente de Culture Mauricie / Jason Luckerhoff, professeur en communication et culture, UQTR / Éric Lord, directeur général de Culture Mauricie / Danielle St-Amand, directrice du développement institutionnel et des affaires publiques, UQTR

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.