Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Communauto s’implante à Trois-Rivières cet été

durée 10h53
16 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

À la suite d’un partenariat avec la Ville de Trois-Rivières, l’entreprise d’autopartage Communauto s’implante à Trois-Rivières dès cet été. C’est ce qu’indique le communiqué de la ville.

Les citoyens auront accès à 10 véhicules hybrides en partage tous les soirs et les fins de semaine. La ville louera la flotte de véhicules de Communauto du lundi au vendredi entre 8 h et 16 h 30.

Six véhicules seront situés au centre-ville, deux au centre de services aux citoyens, secteur est (200, rue De Grandmont) et deux au centre de services aux citoyens, secteur ouest (4655, rue Saint-Joseph), précise-t-on.

Communauto pourra ajouter de nouveaux véhicules dédiés à l’usage de la population générale en fonction de la demande pour ce service.

« Grâce à ce partenariat, nous offrons à la population une nouvelle façon de se déplacer qui est simple, économique et écologique ! L’arrivée de Communauto permettra d’optimiser le nombre de véhicules sur nos routes et de réduire la pression de l’utilisation de l’automobile sur le milieu urbain », précise Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières.

Cette entente entre Trois-Rivières et Communauto à laquelle les organismes IVEO et Roulons VERT ont contribués, est unique en son genre et permet de bonifier l’offre de mobilité, réduire le nombre de véhicules en circulation tout en répondant aux besoins de transport et ainsi, avoir un impact positif sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des émissions polluantes, souligne le communiqué de la ville.

« Ce partenariat est une première qui peut devenir un modèle pour une grande partie des municipalités du Québec et du Canada. C’est une façon d’accélérer l’implantation de l’autopartage pour les citoyens en réduisant les coûts de gestion d’un parc de véhicules pour la Ville. Nous sommes certains que ce sera le premier pas d’une offre d’autopartage plus importante à Trois-Rivières et ailleurs au Québec », souligne Benoit Robert, président-directeur général et fondateur de Communauto.

Comment ça marche ?

Les abonnés à Communauto peuvent accéder à un parc de plusieurs milliers de véhicules à Montréal, Québec, Gatineau et Sherbrooke, ainsi que dans 11 villes ailleurs au Canada et à Paris, en France. À Trois-Rivières, Communauto offrira un service de véhicules en station avec réservation, c’est une formule idéale pour les trajets planifiés puisqu’il permet de s’assurer de la disponibilité d’un véhicule à un endroit et à un moment précis.

Concrètement, les véhicules en station Communauto peuvent être réservés jusqu’à un mois à l’avance. Les utilisateurs prennent possession du véhicule à la station choisie et le rapportent à l’heure convenue, à l’endroit où ils l’ont pris.

Les détails sont sur le site communauto.com

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 novembre 2022

Après neuf mois, Hydro-Québec a déjà dépassé le bénéfice record de 2021

Il n’y a pas que les pétrolières qui bénéficient de la flambée mondiale des prix de l’énergie; les Québécois y trouvent aussi indirectement leur compte par le biais d’Hydro-Québec. Les résultats du troisième trimestre de la société d’État font état d’un bond spectaculaire du bénéfice net d’Hydro, qui atteint 3,604 milliards $ depuis le début de ...

5 novembre 2022

Avis d'action collective

AVIS D’ACTION COLLECTIVE Sophie Dupuis c. Comité paritaire de l'entretien d'édifices publics de la région de Montréal Cour supérieure : 500-06-001150-214 Versement des contributions des employeurs de l’industrie de l’entretien d'édifices publics de la région de Montréal au REER collectif du CPEEP Le 11 août 2022, la Cour supérieure ...

4 novembre 2022

Le taux de chômage d'octobre était de 4,1 % au Québec

L’emploi a augmenté de 108 000 en octobre au Canada et le taux de chômage s’est maintenu à 5,2 %. Statistique Canada précise que l’emploi a progressé dans le travail à temps plein, principalement dans la fabrication, dans la construction ainsi que dans les services d’hébergement et de restauration. Il a reculé dans le commerce de gros et de ...